En Guadeloupe, le Service public de l’autonomie à l’œuvre pour les usagers

En Guadeloupe, le Service public de l’autonomie à l’œuvre pour les usagers

Le 25 avril 2024, le Conseil départemental, l’ARS et la CNSA donnent le départ de la deuxième édition des rencontres territoriales de l’autonomie qui se tiennent jusqu’au 17 décembre dans toute la France.

14 rencontres dans toute la France

La première édition des rencontres territoriales de l’autonomie s’est tenue en 2023. Elle a réuni plus de 620 acteurs de la branche autonomie de la Sécurité sociale : élus, directeurs d’agences régionales de santé (ARS), directeurs autonomie des conseils départementaux, directeurs de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA)…
Ces rencontres ont posé les bases d’un partenariat étroit, nourri par un dialogue très franc à partir duquel les partenaires de la branche vont travailler les feuilles de route territoriales en 2024.
L’objectif de ces rencontres est de renforcer la qualité du service public de l’autonomie pour répondre aux besoins des personnes handicapées, des personnes âgées et de leurs aidants.
À nouveau, en 2024, 14 rencontres territoriales de l’autonomie se tiendront dans toute la France, en métropole, en Corse comme en Outre-mer. Les participants bénéficieront d’un temps de travail d’une journée pour poser les premiers jalons des feuilles de route locales et définir un calendrier de conventionnement commun.

Le défi réussi de la création de la branche Autonomie

En 2021, la CNSA, les ARS et les conseils départementaux se sont vu confier par le législateur une mission historique : la création d’une nouvelle branche de Sécurité sociale pour prévenir et prendre en charge le risque lié à la perte d’autonomie.
Grâce à l’implication de tous les acteurs, un cadre de coopération national a été adopté en 2023. Ce cadre doit à présent être décliné localement pour garantir aux citoyens une équité d’accès à leurs droits, tout en tenant compte des spécificités propres à chaque territoire.
C’est l’enjeu de la deuxième édition des rencontres territoriales de l’autonomie dont le tour de France commence le 25 avril 2024, en Guadeloupe.

La première rencontre territoriale de l’autonomie 2024 en Guadeloupe

Cette année, c’est par la Guadeloupe que commence le tour de France des rencontres territoriales de l’autonomie. Un département symbole des enjeux propres aux Outre-mer en matière d’autonomie.
La Guadeloupe fait partie des départements français les plus concernés par le vieillissement démographique et par une offre moindre que dans le reste de la France (cf. chiffres-clés en page 3). Pour y faire face, elle bénéficie depuis 2021 du « plan de rattrapage de l’offre personnes âgées dans les régions insulaires et ultramarines ».
Toujours dans une logique de rattrapage, la Guadeloupe et les Outre-mer sont prioritaires dans l’attribution des crédits dédiés à la création de 50 000 solutions nouvelles pour les personnes en situation de handicap, annoncés lors de la Conférence nationale du handicap 2023.
Au titre de sa mandature 2021-2028, l’Assemblée départementale poursuit l’objectif d’amélioration du service public de l’autonomie par un fort accompagnement de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) et la création d’une Maison de l’Autonomie et du Handicap, véritable guichet unique pour l’inclusion des séniors et des personnes en situation de handicap. Ce guichet permettra d’informer, d’orienter les démarches et faciliter l’accès aux droits des usagers et de leurs aidants.
L’Assemblée départementale travaille à la création à l’échelle territoriale d’un gérontopole afin de fédérer les acteurs du bien vieillir et promouvoir la santé des personnes âgées sur la base de 4 axes principaux : la recherche, la formation, la silver économie et l’innovation.

La première rencontre territoriale de l’autonomie 2024 se déroule le jeudi 25 avril de 08h00 à 17h30.

Elle réunit une trentaine de personnes à la Résidence départementale et se tient en présence de :

  • Guy Losbar, président du Conseil départemental de Guadeloupe
  • Gabrielle Louis-Carabin, présidente de la commission personnes âgées et du Conseil de la Citoyenneté et de l’Autonomie
  • Jean-Luc Perian, président de la commission personnes handicapées du Conseil départemental de Guadeloupe et président de la commission exécutive de la MDPH de Guadeloupe
  • Laurent Legendart, directeur général de l’ARS Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy
  • Virginie Magnant, directrice de la CNSA
Réinstallation de l’instance stratégique partenariale de l’Observatoire Départemental de la Protection de l’Enfance (ODPE)

Réinstallation de l’instance stratégique partenariale de l’Observatoire Départemental de la Protection de l’Enfance (ODPE)

En sa qualité de chef de file de l’action sociale et des Solidarités, le Conseil départemental poursuit l’objectif de renforcer sa capacité d’observation et d’expertise dans le domaine de la protection de l’enfance.

le mercredi 28 février à l’hémicycle du Palais du Département, le Conseil départemental avec l’ensemble des acteurs concernés a procédé a procédé au renouvellement de l’instance ainsi qu’à la signature de sa charte de fonctionnement.

S’appuyant sur une composition pluri-institutionnelle et partenariale, l’ODPE constitue un maillon essentiel de l’aide à la prise de décision dans le domaine de la prévention et de la protection de l’enfance, dans lequel le Conseil départemental est un acteur fondamental.

L’objectif est de recueillir et d’analyser des données pour développer la prospective et les actions à mettre en œuvre afin d’optimiser l’accompagnement des familles.

Il s’agit de coconstruire avec les partenaires de manière pérenne, des espaces de réflexion et d’innovation, en direction des publics et des professionnels, par la miseen œuvre notamment de groupes de travail permanents.

Le Département Guadeloupe accompagne la jeunesse

Le Département Guadeloupe accompagne la jeunesse

Vous êtes étudiant ou futur bachelier…

  • Vous êtes de nationalité française.
  • Vous êtes âgé de 25 ans au plus à la date de la 1ère demande de prêt.
  • Vos parents résident en Guadeloupe.
  • Vous ne percevez aucune rémunération.
  • Vous poursuivez vos études dans les pays de l’Union Européenne, sur le territoire national, dans les Antilles, la Guyane Française ou dans un autre pays étranger…

Le Département vous propose un dispositif d’aides :

Le Prêt Départemental Étudiant :

Accordé aux étudiants qui effectuent des études supérieures, ce prêt est renouvelable pour une durée maximale de 5 ans à compter du début des études supérieures :
En savoir plus : Visitez le site des demandes d’aides du Département Guadeloupe

Le Prêt Complémentaire à la Bourse nationale :

Octroyé aux étudiants déjà titulaires d’une bourse nationale ou d’une fraction de bourse nationale, régionale, communale, d’université ou autre, lorsque son montant est inférieur aux taux complets d’un prêt départemental étudiant.
En savoir plus : Visitez le site des demandes d’aides du Département Guadeloupe

L’aide à la recherche

Tout étudiant de Guadeloupe effectuant un travail de recherche présentant un intérêt départemental, peut obtenir cette aide non remboursable et non renouvelable.
En savoir plus : Visitez le site des demandes d’aides du Département Guadeloupe

Les bourses départementales

Le Prix du Président du Conseil Départemental et le Prix d’Excellence sont des bourses attribuées chaque année aux 30 meilleurs bacheliers de la Guadeloupe, dans les filières générale, technologique et professionnelle.

La Mission Jeunesse du Départemental

Sa mission est de répondre aux besoins des jeunes de 16 à 25 ans, particulièrement les plus fragilisés par leur histoire de vie ou leur situation sociale, dont les jeunes bénéficiant ou sortis d’un accompagnement de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE).

La Mission Jeunesse Départementale s’occupe également de :

  • Développer de nouvelles actions de la collectivité départementale auprès des jeunes de 16 à 25 ans.
  • Piloter la mise en œuvre de la convention cadre État/Département pour le déploiement du Service Civique.
  • Renforcer le partenariat avec le Comité de Lutte contre le décrochage scolaire pour les jeunes en Service Civique (CLUD’S).
  • Développer le conventionnement avec des partenaires extérieurs pour améliorer l’insertion sociale et professionnelle des jeunes (accès aux droits).
  • Renforcer et piloter le partenariat avec la Mission Locale (MILE).

 

En savoir plus

Noël des enfants de l’ASE au Fort Fleur d’Épée

Noël des enfants de l’ASE au Fort Fleur d’Épée

Le Conseil départemental a organisé, en partenariat avec l’association La Main, le Noël des enfants de l’ASE, au Fort Fleur d’Épée, ce mercredi 20 décembre 2023, de 14h à 18h.

Cette année, 600 enfants sont placés sous la protection directe du Département, répartis auprès de 240 assistants familiaux (ASFAM) du territoire.

Une mission extrêmement forte du Conseil départemental pour accompagner et permettre à ces enfants de bénéficier d’un cadre familial, afin qu’ils ne soient pas isolés et qu’ils puissent bénéficier d’un parcours de vie.

C’est la raison pour laquelle une après-midi récréative leur a été consacrée avec des animations musicales, des jeux, un goûter et une distribution de cadeaux.

Réseau VIF’Guadeloupe : Lancement des ateliers

Réseau VIF’Guadeloupe : Lancement des ateliers

Lundi 27 novembre, conformément aux engagements pris le 3 novembre dernier, le Président du Conseil départemental, Guy LOSBAR, la Présidente de la commission Enfance, Jeunesse, Famille du Département, Nadia NEGRIT, et la Coordonnatrice interministérielle contre les violences faites aux femmes en Outre-mer, Justine BENIN, ont lancé les ateliers de travail destinés à co-construire le Réseau VIF Guadeloupe à la Résidence départementale du Gosier.

L’occasion y était donnée de présenter la méthodologie et les orientations adoptées, les membres des ateliers et le calendrier retenu.

Pour rappel, le Département, en collaboration avec la coordonatrice interministérielle, initie un réseau maillant l’ensemble des intervenants sur l’ensemble du territoire de l’archipel, destiné à coordonner, animer, piloter et rassembler l’ensemble des acteurs, mesures et outils disponibles, dans la lutte contre les violences intrafamiliales.

Aussi, en signe d’engagement et de soutien aux victimes, le Palais du Département, l’Habitation La Ramée ainsi que le Fort Fleur d’Épée etait illuminés en orange, ce samedi 25 novembre 2023 dès 17h30

Réseau VIF’Guadeloupe : Lancement des ateliers

Le Département initie la mobilisation générale contre les violences intrafamiliales

C’est en présence des représentants de l’ensemble des acteurs de terrain engagés dans la lutte contre les violences intrafamiliales, associations, membres du Barreau de la Guadeloupe, Magistrats, Police nationale, CCAS, psycholoques, sociologues, du Préfet Xavier LEFORT, de la Directrice aux droits des femmes, Lucette FAILLOT, de la vice-procureure Isabelle DEMOL et du Procureur général Éric MAUREL, que le Président du Conseil Départemental Guy LOSBAR, la Présidente de la commission Enfance, Jeunesse, Famille du Département, Nadia NEGRIT, et la Coordonnatrice interministérielle contre les violences faites aux femmes en Outre-mer, Justine BENIN ont initié ce vendredi 3 novembre le Réseau VIF Guadeloupe.

La mise en place de ce réseau, répond à une nécessité de coordonner, d’animer, de piloter et de rassembler l’ensemble des acteurs, mesures et outils disponibles, mais également de coconstruction avec les forces vives, face au fléau que représentent les violences intrafamiliales. En outre, ce réseau qui se veut partenarial a pour objectif de :

  • D’assurer une prise en charge globale sur des critères, pour donner suite à une saisine de partenaires ayant identifié la situation ;
  • De déterminer une approche systémique qui concerne de façon autonome, chacun des membres de la famille, victimes, auteurs et enfants ;
  • D’assurer une prise en charge pluridisciplinaire, sur la base d’un diagnostic puis d’un suivi sous la forme d’organisation des interventions (santé ; sociale ; juridique et judiciaire ; psychologique…) autour des protagonistes par les structures appropriées-partenaires agissant sur le territoire.
  • De déterminer un protocole de prise en charge simplifié et facile d’accès
  • De multiplier les actions de communications et de préventions, dès le plus jeune âge.
  • Dans les jours à venir, l’ensemble des acteurs présents intégreront des ateliers de travail, afin de co-construire un plan d’action commun à mettre en oeuvre sur le territoire, qui sera présenté à la
    fin du mois de novembre.

Partenaires associés

Personnalités

  • Eric MAUREL – Procureur général de la Guadeloupe
  • Isabelle DEMOL – Vice Procureure de la Guadeloupe
  • Patricia BRAFLAN TROBO – Sociologue
  • Evita CHEVRY – Avocate
  • Errol NUISSIER – Psychologue

Associations

  • GUADAV FRANCE VICTIMES 971
  • INITIATIVES FRANCE VICTIMES GUADELOUPE
  • Centre d’information sur les droits des femmes et des familles
  • Fédération féminine de l’Organisation et de Revalorisation Culturelle Économique et Sociale
  • Femme Guadeloupe Outre-mer
  • Femmes & police
  • La Maternité Consciente
  • Maison des adolescents de Guadeloupe et des Îles du Nord
  • Solidarité Femmes de Guadeloupe
  • Attitudes médiations
  • Amalgame Humani’s
  • Unafam

Barreau de la Guadeloupe

Avocats conseils – victimes

Police nationale & gendarmerie

 

M