Géothermie, colis postaux : le Président Guy LOSBAR salue les avancées concrètes obtenues par le Sénateur Dominique THEOPHILE

Géothermie, colis postaux : le Président Guy LOSBAR salue les avancées concrètes obtenues par le Sénateur Dominique THEOPHILE

Le Président du Conseil départemental, Guy LOSBAR, félicite le Sénateur Dominique THEOPHILE, qui a fait adopter deux amendements visant à améliorer les conditions de vie des guadeloupéens dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour 2023 au Sénat.

Le premier amendement adopté, portant sur la hausse du montant de l’imposition à laquelle est soumise la centrale géothermique de Bouillante (de 20,42€ à 24€ par kilowatt de puissance installée soit 20% de revalorisation), permettra d’augmenter les bénéfices actuellement perçus par la commune de Bouillante.

Le second amendement adopté, relatif aux colis postaux, garantira la suppression de la franchise de taxation pour les petits envois non commerciaux vers la Guadeloupe.

Cette mesure permettra de soulager de nombreux guadeloupéens qui, depuis plusieurs semaines, doivent faire face à une taxation des colis postaux au titre de l’octroi de mer, de l’octroi de mer régional, de la TVA et du dédouanement des colis.

Le Président du Département accueille favorablement ces avancées qui confirment l’excellent travail du sénateur THEOPHILE et sera attentif à l’adoption de ces mesures dans le texte final, à l’Assemblée nationale.

91eme Congrès des Départements de France : Le Conseil départemental de la Guadeloupe participe au 91eme congrès des départements, du 12 au 14 octobre 2022, à Agen

91eme Congrès des Départements de France : Le Conseil départemental de la Guadeloupe participe au 91eme congrès des départements, du 12 au 14 octobre 2022, à Agen

C’est Mme Maryse ETZOL, Vice-Présidente du Conseil départemental, et les conseillères départementales Nadia NEGRIT et Fabienne THOMAS qui représentent le Président Guy LOSBAR et participent aux divers travaux proposés.

Mme Maryse ETZOL a de ce fait activement participé à la réunion de la Commission des Départements Ultramarins de l’ADF, et a pu prendre part aux débats puis à l’examen d’une résolution relative au renforcement des moyens d’agir des SDIS en Outre-mer. L’occasion a été également de revenir sur les difficultés rencontrées à la suite du passage de la tempête Fiona, et surtout d’insister sur la nécessité pour les SDIS des Outre-Mer à parvenir à l’autonomie en cas de gestion de catastrophe, tant au niveau des responsables politiques et administratifs, qu’au niveau de la population.

Les conseillères départementales Nadia NEGRIT et Fabienne THOMAS ont respectivement pu visiter le site de l’AGROPOLE, la plus grande technopole agroalimentaire d’Europe, et l’école nationale d’administration pénitentiaire, seul établissement de formation initiale pour l’ensemble du personnel pénitentiaire. En outre, elles ont pu discuter des orientations et axes d’amélioration qu’elles envisagent pour notre territoire, en matière de transition agroécologique, et de gestion des établissements pénitentiaires.

La journée du jeudi 13 sera tournée sur l’examen des grands défis de la vie quotidienne tels que la lutte contre les précarités, l’autonomie, le grand âge, le sport notamment à travers les Jeux Olympiques et Paralympiques, la santé, les risques environnementaux, l’innovation

Le Président Guy LOSBAR participe à la Rencontre des Entrepreneurs de France 2022

Le Président Guy LOSBAR participe à la Rencontre des Entrepreneurs de France 2022

Ce lundi 29 Août le Président Guy LOSBAR a participé à la Rencontre des Entrepreneurs de France 2022 (R.E.F).

Cette REF 2022 a été ouverte comme de coutume par le Président du MEDEF, Geoffroy ROUX DE BEZIEUX suivi d’une intervention de la Première Ministre, Elisabeth BORNE. Ces deux interventions auront été fortement influencées par le contexte de la crise ukrainienne et ses conséquences en matière de pénurie énergétique et d’augmentation des prix. Au cours de cette journée les participants ont également pu entendre le Chef de l’État ukrainien, Volodymyr ZELENSKY ainsi que le Premier Ministre polonais Mateusz MORAWIECKI.

Outre cette ouverture, le Président a participé à une table ronde, organisée en partenariat MEDEF- FEDOM, sur le thème de la transition écologique dans nos territoires ultra-marins. Autour de regards croisés de spécialistes et d’experts, cette table ronde a été l’occasion de poser conjointement ce sujet qui revêt des enjeux, mais aussi les potentialités d’un développement durable, respectueux de l’environnement et de notre biodiversité, essentiel pour nos territoires insulaires.

La journée du 30 Août permettra au Président de participer entre autres à deux séquences très attendues. La première séquence sera un débat intitulé « Autonome ou indépendants – Mais Européens avant tout ». La deuxième séquence en clôture de la REF consistera à la présentation du Ministre délégué chargé des Outre-Mer, Jean-François CARENCO, de sa feuille de route pour les Outre-mer.

Rencontre entre Guy LOSBAR et Jean-François CARENCO

Rencontre entre Guy LOSBAR et Jean-François CARENCO

Une relation davantage partenariale pour des solutions concrètes

Le jeudi 21 juillet 2022 s’est tenue une réunion de travail entre le Président du Conseil départemental, Guy LOSBAR et le Ministre délégué aux Outre-mer, Jean-François CARENCO, en présence du Préfet de région, Alexandre ROCHATTE, du 1er Vice-Président du Département, Jean-Philippe COURTOIS et de la 2ème Vice-Présidente, Maryse ETZOL.

Lors de cet échange, placé sous le sceau de la co-construction de solutions concrètes, dans le droit fil de la relation davantage partenariale qu’il appelle de ses vœux, le Président LOSBAR a évoqué plusieurs sujets qui concernent le quotidien des guadeloupéens.

Sur le dossier de l’eau, il a été abordé la mise en place en septembre 2022 d’une convention d’appui à la gestion du SMGEAG, la prise en charge d’au moins la moitié des besoins de financement de l’exploitation pour 2023 par l’État, l’accompagnement et le suivi de la mise en place du Plan de Départ Volontaire et la présentation en octobre du plan de financement du programme pluriannuel d’investissement du syndicat.

S’agissant des algues sargasses, Guy LOSBAR a milité en faveur de la création d’un fonds spécial incluant une mobilisation plus forte des fonds européens, notamment pour la prise en charge financière des opérations de ramassage en mer dans le cadre d’un dispositif concernant la Guadeloupe et la Martinique.

Il a également demandé que les pertes subies par les foyers guadeloupéens en termes de matériel électronique et électroménager soient prises en compte par les assurances.

Par ailleurs, le Président a fortement plaidé en faveur de l’assainissement de la situation financière du CHU et l’optimisation des coûts d’exploitation afin de garantir le bon fonctionnement du futur établissement.

Enfin, concernant la recentralisation du RSA, il a sollicité la mise en place d’un cycle de travail entre le Ministère et le Département afin de concilier les objectifs en termes de politiques d’insertion et le maintien des équilibres budgétaires.

 

Première séance de travail entre le Président LOSBAR et la Ministre des Outre-mer, Yaël BRAUN-PIVET

Première séance de travail entre le Président LOSBAR et la Ministre des Outre-mer, Yaël BRAUN-PIVET

Le Président du Conseil Départemental, Guy LOSBAR, s’est entretenu ce matin avec la Ministre des Outre-mer, Yaël BRAUN-PIVET, lors d’une première rencontre de travail au Palais du Département.

Conformément à la méthodologie et au souhait du President LOSBAR que les relations entre les collectivités territoriales, leurs élus et l’Etat soient davantage partenariales, cette rencontre a été l’occasion d’aborder plusieurs thématiques et enjeux majeurs pour la Guadeloupe, notamment :

  • l’eau et l’accompagnement renforcé de l’Etat pour l’investissement et le fonctionnement du syndicat unique de l’eau;
  • l’enjeu d’un accompagnement spécifique et d’un tour de table entre collectivités, EPCI et Etat sur la problématique des inondations et de leurs conséquences sur les territoires exposés;
  • l’emploi et la nécessité de renouveler et sanctuariser les contrats Parcours Emploi Compétences (PEC) mais également les modalités partenariales selon lesquelles renforcer l’employabilité et la formation des bénéficiaires du RSA;
  • la volonté, dans le droit fil de « l’Appel de Fort-de-France » de faire évoluer le cadre institutionnel en étroite concertation avec la population et les forces vives;
  • l’avenir de l’hôpital public et les enjeux de management, de qualité de l’offre de soins et de la préparation de la transition vers le nouveau CHU dont la mise en service est prévue en 2024;
  • le développement de la filière audiovisuelle et cinématographique.

A l’issue de cette rencontre, le Président LOSBAR a salué l’état d’esprit, véritablement partenarial, dans lequel les travaux se sont déroulés.

L’Appel de Fort-de-France : Les présidents de la Guadeloupe, de Guyane, de La Réunion, de Saint- Martin, de Mayotte et de la Martinique demandent un changement profond de la politique outre-mer de l’Etat

L’Appel de Fort-de-France : Les présidents de la Guadeloupe, de Guyane, de La Réunion, de Saint- Martin, de Mayotte et de la Martinique demandent un changement profond de la politique outre-mer de l’Etat

Huguette BELLO, présidente de la région Réunion, Ary CHALUS, président de la Région Guadeloupe, Serge LETCHIMY, président de la Collectivité territoriale de Martinique, Guy LOSBAR, président du Département Guadeloupe, Louis MUSSINGTON, président de la Collectivité de Saint-Martin, Ben Issa OUSSENI, président du Conseil départemental de Mayotte et Gabriel SERVILLE, président de la Collectivité territoriale de Guyane, ont lancé depuis Fort-de-France où ils sont actuellement réunis dans le cadre de la Conférence des régions ultrapériphériques, un appel solennel à l’État.

Face aux situations « de mal-développement structurel à l’origine d’inégalités de plus en plus criantes qui minent le pacte social », les président.e.s ont rappelé l’urgence d’ouvrir une nouvelle étape historique pour nos territoires d’outre-mer.

Cette déclaration de Fort-de-France est un appel à une prise de conscience politique au plus haut niveau de l’Etat, en concertation avec nos populations et les forces vives, pour agir sans délai autour de trois axes forts :

  1. Refonder la relation entre nos territoires et la République par la définition d’un nouveau cadre permettant la mise en œuvre de politiques publiques conformes aux réalités de chacune de nos régions
  2. Conjuguer la pleine égalité des droits avec la reconnaissance de nos spécificités, notamment par une réelle domiciliation des leviers de décision au plus près de nos territoires
  3. Instaurer une nouvelle politique économique fondée sur nos atouts notamment géostratégiques et écologiques

Conscient.e.s de la nécessité d’instaurer un dialogue exigeant avec l’État, au plus haut niveau, les présidents ont demandé qu’une rencontre avec le chef de l’État soit organisée afin d’aborder l’ « ensemble des questions économiques, sociales et institutionnelles qui se posent à chacun de nos territoires, pour le présent et pour l’avenir. »

M