L’action départementale

« Renforcer la solidarité »
Collectivité de la solidarité par excellence, le Conseil départemental a fait de la cohésion sociale le fer de lance de sa stratégie d’action. Cette solidarité s’exprime d’un bout à l’autre de la vie des Guadeloupéens, au travers de politiques publiques dans le domaine de la protection de la mère et de l’enfant, de l’enfance en danger, de l’éducation et des collèges, de l’insertion, de l’accompagnement des personnes âgées et handicapées.Les valeurs de solidarité et de proximité fondent l’action sociale du Conseil départemental en direction de la population et des territoires. C’est dans ce cadre que la collectivité départementale consacre un budget de 438 millions d’euros par an à l’action sociale pour assurer l’accompagnement de chacun grâce à divers modes d’interventions en s’attachant à :

  • Soutenir les familles en difficulté
  • Prévenir l’enfance en danger et optimiser les conditions de prise en charge des enfants mineurs confiés.
  • Poursuivre les actions de prévention en matière de santé publique
  • Relever le défi du vieillissement en favorisant le soutien à domicile de la personne âgée et en renforçant l’offre d’accueil en établissements
  • Conforter le bien être des personnes en situation de handicap
  • Lutter contre les exclusions et protéger les plus fragiles
  • Soutenir le retour à l’emploi et le logement des personnes défavorisées.
L’insertion

La loi du 1er Décembre 2008 généralisant le RSA et réformant les politiques d’insertion, s’applique dans les DOM depuis le 1er janvier 2011.Le rôle du Conseil Départemental dans les politiques d’insertion est renforcé grâce à l’adoption du Programme Départemental d’Insertion qui définit la politique départementale d’accompagnement social et professionnel, recense les besoins d’insertion et l’offre locale, et planifie les actions d’insertion correspondantes en faveur des bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active ( R S A ).En mobilisant aujourd’hui 15 millions d’euros pour la mise en œuvre du Programme Départemental d’Insertion (PDI) et plus de 260 millions d’euros pour le paiement du Revenu de Solidarité Active (RSA), le Conseil Départemental réaffirme sa responsabilité de pilote de la politique d’insertion en Guadeloupe.
L’adoption du Programme Départemental d’Insertion (PDI) pluriannuel mettant l’accès sur l’insertion professionnelle des bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active a ainsi vocation à rendre plus lisible la politique que la collectivité conduit à l’endroit des 45 452 bénéficiaires du RSA, de nos jeunes et généralement, de tous les publics en proie à l’exclusion.Ainsi, 11 millions d’euros sont consacrés aux actions d’insertion économique et professionnelle, et le Conseil départemental a eu la volonté de renforcer l’offre de contrats aidés dans le secteur non marchand et d’accroitre ses opérations « chantiers d’insertion » dans divers secteurs tels que le patrimoine, la culture et les services à la personne.La collectivité s’attache également à mobiliser l’ensemble des acteurs collaborant à la lutte contre les exclusions, en sorte de développer une dynamique partenariale.
a Direction Générale Adjointe de l’Insertion a pour ambition d’accompagner le retour à l’emploi durable des bénéficiaires du RSA notamment par le biais de la création d’activité.

L’aménagement du territoire

« Vivre notre territoire » Par sa politique d’aménagement du territoire, le Conseil départemental entend réaffirmer sa responsabilité en matière de développement et d’équipement de la Guadeloupe tout en assurant une gestion cohérente de l’environnement et une bonne qualité de vie à la population. Ainsi, le Département assure la gestion des infrastructures routières départementales afin de permettre et de faciliter la libre circulation des biens et des personnes.Il mobilise chaque année 20 millions d’euros pour la gestion du réseau routier départemental en travaillant quotidiennement à l’entretenir et le sécuriser pour ses usagers (travaux d’accotement, d’enrobage, d’éclairage public, de marquage …) et en n’hésitant pas à entreprendre des chantiers colossaux.Des travaux emblématiques de stabilisation et de confortement ont ainsi été exécutés sur la route départementale 102 à Masselas (Sainte-Anne) en prévention d’un effondrement de la chaussée.Les actions mises en œuvre sont notamment destinées à renforcer la sécurité des usagers (pose de glissières, travaux d’éclairage public, d’enrobage …).En outre, il a compétence pour l’entretien, la rénovation et la modernisation des équipements aéroportuaires et des ports de pêche et de commerce départementaux.Concernant la politique agri-environnementale, le Conseil départemental poursuit deux orientations phares :

  • La préservation de l’environnement, du patrimoine naturel et du cadre de vie de ses habitants afin de favoriser un développement durable de la Guadeloupe. Il œuvre pour une gestion plus rationnelle de nos déchets, notamment à travers des actions telles que la promotion du compostage individuel.
  • La maîtrise et la valorisation du patrimoine foncier avec la mise en œuvre d’une politique tournée vers le développement d’une agriculture diversifiée et adossée à un programme d’irrigation

Enfin, le Conseil départemental est fortement impliqué dans la vie des communes du département, par l’aide qu’il octroie par l’intermédiaire du Fonds d’Aide aux Communes en fonction de la politique décidée par l’Assemblée Départementale et des demandes qui émanent des communes.

L’enseignement

« Pour une politique d’éducation performante »Profondément convaincu que le savoir n’a pas de prix, le Conseil Départemental construit, entretient et équipe les collèges du département afin de favoriser la réussite des jeunes guadeloupéens. En outre, l’assemblée départementale soutient de nombreuses opérations à caractère pédagogique et organise le transport scolaire des élèves. C’est à la faveur de cette volonté politique forte que de nouveaux collèges ont vu le jour. C’est le cas pour les plus récents du collège de Bois Rada, à Sainte-Rose, du collège de Guénette, du collège de l’Excellence Sportive au CREPS Antilles-Guyane et du collège Sylviane TELCHID à Capesterre Belle-Eau.Et chacun peut le constater, les engagements du Conseil Départemental ne s’arrêtent pas là. Ils concernent également les grosses réparations et le confortement sismique des bâtiments scolaires qui sera privilégié dans le cadre du programme pluriannuel. Ils concernent nos besoins en matière de construction de restaurants scolaires.Et au surplus, le Conseil Départemental met tous les moyens en œuvre pour aider à la démocratisation de l’accès aux études supérieures grâce aux prêts d’honneur et complémentaires auxquels on doit ajouter la Bourse du Président et des aides diverses.Notre implication s’illustre également par notre volonté d’accompagnement de l’enseignement privé ou par l’organisation d’actions phares telles que l’opération « Collèges au Cinéma », les projets de radio en milieu scolaire, les sorties pédagogiques dans le département et à l’étranger qui sont autant de moyens de contribuer à l’épanouissement de notre jeunesse.Ce volontarisme politique, au-delà de nos compétences légales, démontre le dynamisme de notre politique en matière d’éducation. Elle se veut une articulation de décisions cohérentes et concertées avec les communautés scolaires pour promouvoir l’avenir de la jeunesse guadeloupéenne.

Jeunesse et sport

« Faire du sport une école de la vie »Le Conseil départemental de la Guadeloupe développe année après année une politique ambitieuse en faveur du sport et de la jeunesse. Il s’agit d’un enjeu capital pour l’épanouissement physique et moral de notre Guadeloupe. En permettant la pratique de l’éducation physique dans les collèges, en soutenant les ligues, clubs et comités, en étant partenaires ou initiateurs de nombreuses manifestations sportives, le Conseil départemental, comme le disait Félix Eboué, « joue le jeu ». En la matière, jouer le jeu c’est se préoccuper des équipements, des sportifs et des résultats. C’est ce souci qui nous anime car la jeunesse a besoin d’un Conseil départemental solidaire et partenaire. Nos actions au profit de la jeunesse sont diverses. Elles contribuent à lui apporter les aides dont elle a besoin pour affronter le présent et l’avenir. Le Conseil départemental subventionne le mouvement sportif (Comités, ligues, clubs et associations sportives) sur la base de projets ayant un caractère socialisant pour la jeunesse, organise et soutient les grandes manifestations sportives qui concourent à la promotion d’une discipline ainsi qu’à la participation des Guadeloupéens à la compétition sportive (Grand Prix Cycliste, Grand Prix de Motocyclisme, Coupe du Conseil départemental de basket-ball, Grand Prix de voile traditionnelle, Grand Prix hippique …)

Culture

Soutenir l’innovation culturelle la création la diffusion élargir l’accès à la culture auprès d’un public de plus en plus diversifié, préserver et valoriser le patrimoine sont les axes majeurs de l’action culturelle départementale. Les engagements de l’assemblée concernent notamment

  • La mise en valeur du patrimoine
  • Le soutien à la politique du livre et de la lecture
  • La diffusion artistique, par l’enseignement ou la création d’évènements culturels La rénovation des monuments historiques.
  • Le projet Cariforts qui a pour but dec réer une route touristique et culturelle autour de la thématique des forts de la région Caraïbe de favoriser la connaissance mutuelle des populations et de leurs cultures respectives et le développement d’un sentiment d’appartenance commune et d’une identité caribéenne partagée
Share This