Ouragan TAMMY : Le Département aux côtés de La Désirade

Ouragan TAMMY : Le Département aux côtés de La Désirade

L’ouragan Tammy, qui a frôlé l’archipel guadeloupéen, samedi 21 octobre 2023, n’a malheureusement pas épargné La Désirade et y a causé de nombreux dégâts. Le Département a rapidement mobilisé des moyens humains et matériels afin d’aider aux premières opérations de déblaiement.

La collectivité départementale, chef de file de toutes les solidarités, ne pouvait rester insensible à la situation de la Désirade, victime le week-end dernier de l’ouragan Tammy. Rapidement après le passage du phénomène cyclonique, qui a causé de nombreux dégâts sur l’île, le Département a mobilisé des moyens conséquents afin d’aider aux premières opérations de déblaiement.

Moyens humains et matériels

Dès samedi, de président du Conseil départemental, Guy LOSBAR, après échange avec le maire de La Désirade, Loïc TONTON, a pris la décision de mettre à disposition 3 camions et 2 tractopelles déjà sur l’île. Dimanche, 24 heures après le passage du phénomène, d’autres équipes de déblaiement composées de 11 bucherons et chauffeurs d’engin, ainsi que du matériel et des engins supplémentaires (pelle à roues, camions 15T, tronçonneuses, groupe électrogène, petit outillage) ont été dépêchés sur place par la collectivité départementale, en étroite concertation avec le préfet de région, Xavier LEFORT, qui y a également déployé des effectifs du RSMA et du RIMA.

« Les choses se sont mises en place rapidement, a reconnu Loïc TONTON. Je remercie le président du Conseil départemental, Guy LOSBAR, le premier vice-président, Jean-Philippe COURTOIS, et Sabrina ROBIN, vice-présidente de la collectivité départementale, qui ont été très réactifs. »
Dimanche, pour superviser cette opération en présence de Sabrina ROBIN, Jean-Philippe COURTOIS s’est rendu à la Désirade, en amont de la visite du Président LOSBAR ce mardi.

Solidarité envers la population

« Très rapidement, le Département a mobilisé ses moyens pour venir en soutien à la population de La Désirade et aider à rétablir la circulation et le réseau électrique, a indiqué le 1er vice-président. Il s’agissait pour nous, et surtout pour le président LOSBAR, que le mot solidarité prenne tout son sens et surtout rappeler à La Désirade que le Conseil départemental est à ses côtés. »

« Beaucoup d’arbres ont été déracinés et des poteaux électriques sont tombés. Le premier objectif a été de dégager les routes, mais surtout de mettre la population en sécurité et remettre en état le réseau pour que l’activité reprenne rapidement, a ajouté Sabrina ROBIN. »

Ce mardi matin, c’était au tour du président du Conseil départemental, Guy LOSBAR, de se rendre sur place pour témoigner sa solidarité et constater les dégâts.
Pour le président LOSBAR, l’objectif est de faire savoir à l’équipe municipale et à la population que la collectivité départementale est à leurs côtés pour remettre en état l’île, afin que l’ensemble des activités reprennent le plus rapidement possible.

Le fonds d’urgence départemental

Tout comme après le passage de la tempête Fiona, la collectivité départementale active le fonds d’urgence départemental. L’objectif est de garantir, sur tout le territoire, l’accompagnement des familles sinistrées suite au passage de l’ouragan Tammy en ce qui concerne les besoins de première nécessité : denrées alimentaires, matelas, vêtements, etc. Les documents et informations à fournir pour la constitution du dossier sont : les besoins du demandeur, une pièce d’identité, un justificatif de domicile, le nombre de personnes dans le foyer et un RIB. Les demandes doivent être déposées dans les Centre communaux d’action sociale (CCAS).

Semaine Bleue 2023 Bal é mizik a gran moun : un thé-dansant pour nos aînés

Semaine Bleue 2023 Bal é mizik a gran moun : un thé-dansant pour nos aînés

La Semaine Bleue, fédérée par le Conseil départemental, s’est achevé ce dimanche 8 octobre.

Pour clore cette manifestation dédiée à la valorisation de la place des aînés dans notre société guadeloupéenne, un thé-dansant intitulé Bal é mizik a gran moun était organisé par la collectivité départementale, ce dimanche 8 octobre, de 14 à 19 heures, au palais des sports Laura FLESSEL, à Petit-Bourg.

Durant ces quelques heures, des animations dédiées aux seniors issus des clubs et des EHPAD seront au programme : accueil des convives en musique, photocall, prestation biguine avec MAJ ALBON, prestation humoristique Pascal MOESTA et Christian GEOFFROY et thé dansant avec l’orchestre Univers +.

La mobilité sociale et solidaire : Un enjeu majeur pour le Conseil départemental !

La mobilité sociale et solidaire : Un enjeu majeur pour le Conseil départemental !

À travers le programme départemental d’insertion 2021-2028, le Département accompagne l’insertion sociale et professionnelle des bénéficiaires du RSA, notamment en oeuvrant pour la levée des freins à l’emploi (mobilité, garde d’enfants, accès à la santé …)

En Guadeloupe, la mobilité est l’un des freins majeurs à la reprise d’activité (formation, emplois…) des allocataires du RSA. Ces difficultés doivent être levées en amont, en vue de donner aux allocataires une autonomie nécessaire pour organiser leurs déplacements.

En réponse aux problèmes de mobilité rencontrés par ce public et en parfaite adéquation avec la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté présentée par le Gouvernement le 13 septembre 2018, le Département et l’État, à l’initiative de l’appel à projets mobilité solidaire,
ont inauguré la plateforme d’écomobilité inclusive MOB’îles, lee mardi 17 octobre au centre de Cadenet du Moule.

Le Conseil départemental de la Guadeloupe, en tant que chef de file dans le domaine de l’insertion, confirme une fois de plus, avec l’inauguration de cette plateforme de mobilité solidaire son engagement fort en faveur d’une insertion durable des publics précaires et plus singulièrement des bénéficiaires du RSA.

Assises de la mobilité solidaire : un diagnostic territorial et des solutions

Assises de la mobilité solidaire : un diagnostic territorial et des solutions

Dans le cadre de l’appel à projets de la Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, lancé par le Département et l’État, se sont tenues les assises professionnelles de la mobilité solidaire, mardi 18 avril 2023 au complexe WTC, à Jarry / Baie-Mahault.

Ces assises furent un temps d’échanges et de réflexion entre tous les acteurs concernés par ce secteur. À cette occasion, les résultats du diagnostic territorial, la plateforme et des solutions de mobilité solidaire ont été présentés, ainsi que l’appel à projets en vue de la mise oeuvre de nouvelles réponses aux besoins exprimés par nos concitoyens.

Les travaux du diagnostic territorial ont été menés par l’association Solidaritiés SOS, retenue suite à l’appel à projets lancé dans le cadre de la Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, par l’État et le Département, afin de rechercher des solutions en réponse aux problèmes de mobilité rencontrés par les publics éloignés de l’emploi ou en situation de précarité.

À travers cette opération, il s’agit de lutter contre l’exclusion, mais surtout de favoriser le retour à l’emploi des personnes les plus fragiles, notamment des bénéficiaires du RSA.

La mobilité solidaire peut se traduire par : des services solidaires comme l’autopartage social, qui consiste à mettre à disposition de plusieurs conducteurs une voiture ou un véhicule utilitaire, des solutions matérielles en proposant, par exemple, de réparer son véhicule ou son vélo, ou encore des formations comme l’auto-école solidaire ou des actions de sensibilisation à la sécurité routière.

Téléchargez le diagnostic – 151 Mo – pdf

AAP: Accompagnement social par les équipes de rue, des jeunes de 18-30 ans désocialisés

AAP: Accompagnement social par les équipes de rue, des jeunes de 18-30 ans désocialisés

Le Conseil Départemental et l’État dans le cadre de la Stratégie Nationale de Lutte contre la Pauvreté décide de lancer le présent appel à projet afin de désigner des opérateurs dans le champ de la médiation sociale de rue en vue d’accompagner des jeunes de 18-30 ans désocialisés, bénéficiaires ou non du RSA.

Cet appel à projet soutient financièrement la réalisation des actions initiées par les opérateurs, y compris les moyens de fonctionnement, en complément des autres crédits engagés à ce titre, par des partenaires publics de la lutte contre les exclusions (Communes, EPCI). Il a pour objectif de :

  • Repérer et entrer en contact avec les jeunes de 18-25 ans voire 30 ans marginalisés ou désocialisés;
  • Aller vers le public cible ;
  •  Recréer le lien social avec les jeunes de 18-25 ans, voire au-delà, en voie de désocialisation ou en situation de marginalisation ;
  •  Maintenir du lien social afin de procéder à une première évaluation de leurs besoins;
  • Maintenir et développer ce lien à travers des actions de mobilisation personnelle et collective ;
  • Accompagner les personnes en vue d’une démarche de resocialisation et d’insertion ;
  • Procéder à l’accompagnement social des publics visés, dans le cadre des mesures d’action sociale et d’insertion professionnelle, et tout particulièrement « d’accompagnement social de proximité ».

Calendrier prévisionnel

  • Ouverture de l’appel à projet : 20 février 2023
  • Clôture de l’appel à projet : 03 avril 2023
  • Date limite de dépôt des dossiers : 03 avril 2023 – Minuit via le site : demarches-simplifiees.fr
  • Sélection des projets : 25 avril 2023
  • Fin de réalisation des actions : 31 décembre 2023
AAP: Lutte contre la précarité alimentaire : Pour une alimentation saine et équilibrée

AAP: Lutte contre la précarité alimentaire : Pour une alimentation saine et équilibrée

Lancée en octobre 2019, sur le territoire de la Guadeloupe, la Stratégie Nationale de Prévention et Lutte contre la pauvreté (SNPLP) a pour ambition d’agir contre les inégalités de destin et de permettre une égalité des chances réelles, dès le plus jeune âge.

Outre les engagements inscrits au sein du socle commun à tous les départements, le Conseil Départemental de la Guadeloupe s’est engagé à réaliser dans la convention « d’appui à la lutte contre la pauvreté et d’accès à l’emploi (2019-2021) », signée le 19 juillet 2019, des actions spécifiques à son territoire.

Les premières années de mise en œuvre de la SNPLP ont permis le financement d’actions en vue d’agir efficacement sur les objectifs fixés.

La crise sanitaire et sociale que notre territoire traverse, creuse les inégalités et exacerbent les difficultés des populations. Cette situation appelle, au renforcement des interventions adaptées aux difficultés auxquelles sont confrontées les personnes en précarité.

En ce sens, l’État et le Département ont décidé, au vu des préconisations nationales et locales en matière d’alimentation, d’inscrire dans la programmation 2022 de la SNPLP, une action destinée à lutter contre la précarité alimentaire.

Objectifs

Le présent appel à projet concerne des dispositifs qui visent à lutter contre la pauvreté et spécifiquement lutter contre la précarité alimentaire des publics en situation de vulnérabilité économique ou sociale.

La mesure vise à soutenir les projets portés par les acteurs publics (communes, CCAS,…) ou privés (association, entreprises,…), mettant en œuvre des actions en faveur d’une alimentation saine, de qualité et locale, en direction des citoyens qui en sont éloignés.

Ce soutien peut être en complément d’autres mesures initiées dans le champ de la lutte contre la précarité alimentaire.

Les projets doivent permettre de mettre en lien les agriculteurs et le public en précarité, afin de créer des habitudes alimentaires qualitatives, soit directement ou par l’intermédiaire d’acteurs sociaux. Il s’agit d’organiser des distributions de fruits et légumes pays sous forme de paniers et pouvant être couplées à une action d’éducation aux bonnes pratiques alimentaires.

Il est recommandé d’envisager un partenariat avec un ou des organismes sociaux (Caisse d’Allocation Familiale de la Guadeloupe, Centres Communaux d’Action Sociale, Mission Locale, Points « Conseil Budgétaire », CROUS…).

Calendrier prévisionnel

  • Ouverture de l’appel à projet : 20 février 2023
  • Clôture de l’appel à projet : 03 avril 2023
  • Date limite de dépôt des dossiers : 03 avril 2023 – Minuit via le site : demarches-simplifiees.fr
  • Sélection des projets : 24 avril 2023
  • Fin de réalisation des actions : 31 décembre 2023

Pour en savoir plus:

 

M