Informations

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h
Le samedi et le dimanche de 9h à 12h30
Fermé les jours fériés

Habitation Murat, siège de l’Écomusée

Habitation

L’Écomusée de Marie-Galante est constitué de l’habitation Murat, de l’habitation Roussel-Trianon, du site de la Mare au punch – Pirogue et des ruines de l’ancienne usine Doro.

C’est le premier écomusée créé en Guadeloupe et aux Petites Antilles. Il fonde ses bases scientifiques sur l’enquête ethnologique intitulée « Inventaire des Arts et Traditions Populaires de Marie-Galante » réalisée auprès de la population de l’île de 1975 à 1981. En complément de ces recherches, des historiens, érudits locaux, enseignants, étudiants et bénévoles, regroupés autour de l’association Cé nou mem, ont constitué une importante collection d’outils à main, de matériels, d’objets du quotidien, de documents d’archives privées et de témoignages enregistrés auprès des gens de métiers et détenteurs des savoir-faire populaires de l’île. Un des points forts de cette opération a été la création en 1978 du jardin des plantes médicinales de l’habitation Murat installé dans l’ancien enclos à animaux. Ces documents font désormais partie des collections de l’Écomusée et servent de base à l’organisation d’expositions et à la diffusion du patrimoine culturel matériel et immatériel particulièrement riche de Marie-Galante.

Habitation Murat, siège de l’Écomusée

Tombé en ruines, le site de Murat est restauré à partir de 1967 par un organisme foncier, la SODEG, sous l’égide de Mme Régine du Mesnil pour en faire un hôtel. Devenu propriétaire dans les années 1970, le Conseil Départemental de la Guadeloupe, entreprend des travaux afin d’y aménager un écomusée. Cet espace muséal, ouvert en 1979, est le premier écomusée de la Guadeloupe et des Petites Antilles. Il permet la présentation permanente en un même lieu de l’histoire des habitants de l’île en relation avec les collections et les bâtiments. Son moulin à vent est classé Monument Historique. La maison de maître, de style néo-classique et point central de l’habitation Murat, accueille depuis 2012 l’exposition permanente « Trésors populaires du quotidien ». Un parc boisé de sept hectares entoure les bâtiments. Cet espace vert est très apprécié pour organiser de nombreuses manifestations et en particulier le célèbre festival « Terre de blues ». Des animations et ateliers ont lieu tout au long de l’année pour valoriser les collections de l’Écomusée et le patrimoine de Marie-Galante.

Habitation Roussel-Trianon

Au milieu d’un parc de quatre hectares, se trouvent les vestiges de la sucrerie et sa majestueuse cheminée classée Monument Historique, son moulin à vent ou encore ses écuries en pierre de taille et brique. Le site de Roussel Trianon est le lauréat du Loto du patrimoine 2021. Son moulin fera l’objet d’une réhabilitation complète dans le cadre d’un vaste projet de valorisation par le biais de chantiers d’insertion.

Site de la mare au punch

C’est un lieu de mémoire de la seconde abolition de l’esclave. Il évoque les évènements connus sous le nom d’  « affaire de Marie-Galante » qui se sont déroulés en juin 1849 lors des premières élections législatives auxquelles participaient les nouveaux libres. Face à ce site se trouvent les vestiges de la sucrerie de Pirogue.

Vestiges de l’ usine Doro

Au cœur d’une zone agricole et boisée de l’île se trouvent les vestiges de cette usine rhumière et sucrière cachés sous la végétation.