Habitation Beausoleil

Habitation

L’habitation Beausoleil est propriété du département de la Guadeloupe. C’est une ancienne habitation sucrière du 18ème siècle qui contient encore de nombreux vestiges, témoins du caractère hors norme de cette habitation.

Le domaine de Beausoleil s’étend sur 30 000m2 dont une partie a été cédée au Parc national de la Guadeloupe (13 000m2). C’est un site qui se situe à moins de 10mn en voiture du centre de Basse-Terre et 5 minutes du centre de Saint-Claude.

Il s’agit d’une unité de 5 bâtiments représentant une superficie d’environ 922 m2 au total.  En 1997 le conseil général de l’époque, dans le cadre de sa politique d’insertion et de développement des initiatives locales en faveur de l’emploi a mis en œuvre un programme de développement local et d’insertion à travers des actions de formation, d’insertion et de valorisation du patrimoine. Ce programme a conduit aux chantiers écoles et d’insertion, la restauration des bâtiments, la mise en valeur du site paysager et la création d’activités pérennes pour certains publics spécifiques.

En 2009, la collectivité départementale qui avait déjà engagé une réflexion globale sur la vocation du site a souhaité créer à Beausoleil un centre d’activités culturelles et artistiques. Ce projet s’inscrivait dans une démarche d’aménagement du territoire avec pour objectif de doter la Ville de Saint-Claude et les communes avoisinantes d’un pôle culturel bénéficiant de la proximité d l’antenne de lettres de l’université Antilles-Guyane.

Depuis 2012, la Direction des affaires culturelles et du patrimoine est installée sur le site de Beausoleil. Par la suite, l’inauguration en 2015 du Fonds d’art contemporain est venue renforcer la vocation de lieu dédié à la création. Le fonds d’art contemporain s’attache en effet, par l’action conjuguée d’acquisition et de diffusion, à rendre compte de la réalité et de la richesse de la scène artistique guadeloupéenne, encore peu représentée sur le marché mondial de l’art contemporain. Ce lieu unique en Guadeloupe qui comprend une salle de conservation-restauration et une salle d’exposition, allie habilement l’héritage d’une Histoire coloniale encore visible à travers son patrimoine architectural et l’innovation grâce au patrimoine public d’art contemporain que représente sa collection.