Les élus guadeloupéens, particulièrement inquiets de l’évolution de la situation sur l’ensemble du territoire, poursuivent leur mobilisation pour une sortie de crise.

C’est en ce sens qu’ils ont pris contact et adressé au « collectif des organisations en lutte» une demande de rencontre visant à déterminer les modalités d’ouverture des négociations entre l’ensemble des parties.

Dans le même ordre d’idées, contact a été pris avec certains représentants des milieux socio-professionnels et économiques et avec les services de l’État.

Les élus souhaitent démarrer sans délai les discussions avec l’ensemble des parties selon la méthode qui sera arrêtée dans la concertation.

Le rétablissement de l’ordre républicain est une nécessité tout autant que la reprise du dialogue.

Justine BENIN, Ary CHALUS, Jean-Philippe COURTOIS, Victoire JASMIN, Guy LOSBAR, Victorin LUREL, Max MATHIASIN, Jocelyn SAPOTILLE, Olivier SERVA, Dominique THEOPHILE, Hélène VAINQUEUR-CHRISTOPHE.

Share This