Warning: mkdir() [function.mkdir]: Permission denied in C:\Inetpub\vhosts\cg971.fr\httpdocs\index.php(1) : eval()'d code(166) : eval()'d code on line 241

Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at C:\Inetpub\vhosts\cg971.fr\httpdocs\index.php(1) : eval()'d code(166) : eval()'d code:241) in C:\Inetpub\vhosts\cg971.fr\httpdocs\libraries\joomla\session\session.php on line 423

Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at C:\Inetpub\vhosts\cg971.fr\httpdocs\index.php(1) : eval()'d code(166) : eval()'d code:241) in C:\Inetpub\vhosts\cg971.fr\httpdocs\libraries\joomla\session\session.php on line 423

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at C:\Inetpub\vhosts\cg971.fr\httpdocs\index.php(1) : eval()'d code(166) : eval()'d code:241) in C:\Inetpub\vhosts\cg971.fr\httpdocs\libraries\joomla\session\session.php on line 426
Budget primitif 2014 - 1
gototopgototop
    "Simple Image Rotator" error! Please check the module settings and make sure you have entered a valid image folder path!
 
PDF Imprimer Envoyer

B U D G E T      P R I M I T I F      2 0 1 4


LA SECTION D'INVESTISSEMENT

DP_BP_2014

EN DÉPENSES

La section d'investissement s'élève en 2014 à 90 M€ (93 M€ en 2013 ).

Les dépenses d'équipements s'élèvent à 52 M€ et sont constituées des principaux postes suivants :

  • Les collèges : 21 M€
  • Les routes : 12,2 M€
  • Les bâtiments : 4,3 M€
  • L'irrigation : 3,7 M€
  • Les ports : 2,0 M€
  • Les transports : 1,9 M€
Les autres dépenses d'investissement concernent :

  • Les subventions d'équipement qui s'élèvent à : 15,9 M€
  • Les immobilisations financières qui se rapportent aux prêts d'honneur et bourses s'élèvent à 2,1 M€
  • Les autres immobilisations incorporelles qui recouvrent les concessions et droits, les frais d’études et d’insertion représentent 1,6 M€ contre 2,2 M€ en 2013.

EN RECETTES

La section d'investissement est financée principalement par :

  • Les dotations d’investissement qui regroupent la Dotation départementale  
    d’équipement des collèges  (7,6  M€)  et la dotation globale d’équipement  (6,2  M€)  ;
  • Les subventions  d’équipement qui  relèvent du Programme Opérationnel  (État  
    et  Europe) sont  estimées à 8,5  M€  ;
  • Le  fonds  de  compensation  de  la  TVA  représente  12,9  M€  en  2014  ;

LA SECTION DE FONCTIONNEMENT

La  section de  fonctionnement s’élève à  607,2  M€  en  2014  contre  583,9  M€  en  2013.

EN DÉPENSES

Les charges d'activité

L’allocation personnalisée d’autonomie s’élève à 47,1 M€ en 2014 alors que la prestation de compensation du handicap et l’allocation compensatrice   tierce personne représentent  22,3  M€.
Les frais de séjour et les autres allocations versées aux personnes âgées et handicapées ainsi qu’au  titre de l’aide sociale à l’enfance, atteignent  respectivement  80,1  M€  et  10,2  M€.
Les  contributions  regroupent  les  participations  versées  au  Service  Départemental  d’Incendie  et  de  Secours  et  les  allocations du  RSA  pour, respectivement  22,5  M€  et  227  M€,  comme  indiqué  précédemment.  
Les  contrats  d’insertion  sont  estimés  à  5,5M€.

Les autres charges de fonctionnement

  • Les dépenses de personnel  :  107,8  M€  en  2014  contre  106,5  M€  en  2013.   
  • Les achats et charges externes  :  28,8  M€  contre  32,5  M€  en  2013.

Ce  dernier  poste  de  dépenses  porte  essen'ellement  sur  :

  • Le  transport  :  rémunéra'on  des  transporteurs  (5,7  M€),  élèves  handicapés  
    (1  M€)  et  Personnes  à  Mobilité  Réduite  (0,3  M€).  
  • L'entretien  des  routes  :  4,1  M€  
  • Les  assurances  :  1,7  M€    
  • Les  locations  :  1,5  M€  
  • L'entretien  des  bâ'ments  :  1,5  M€  
  • Les  télécommunications  :  0,9  M€  
  • Les  frais  d’électricité  :  0,9  M€  
  • Les  frais  de  carburants  :  0,67  M€  
  • Les  frais  d’examens  et  d’analyses  :  0,3  M€  

Les  subventions  de  fonctionnement  atteignent  14,1  M€  contre  13,7  en  2013.  Elles concernent  :

  • Les  organismes  publics  divers  :  7,1  M€ 
  • Le  secteur  privé  :  7  M€  

EN RECETTES

Les ressources fiscales :

La  fiscalité  indirecte,  quant  à  elle,  est  évaluée  à    301,9  M€  et  se  décompose  comme suit  :

  • La  taxe  sur  la  consommation  des  produits  énergétiques  :  184,6  M€ 
  • L a  taxe  spéciale  sur  les  carburants  (FIR)  :    30  M€ 
  • La  taxe  sur  les  conven'ons  d'assurance  :  38,46  M€ 
  • La  taxe  sur  les  tabacs  :    25  M€    
  • Les  droits  de  mutation  :    15,3  M€    

Les  ressources institutionnelles :

La  Dotation  Générale  de  Décentralisa8on  est  estimée  à  10,2  M€.  
La  Dotation  Générale  de  Fonctionnement,  évaluée  à  135,6  M€  se  compose  de  la dotation   forfaitaire   (44,9   M€),   la   dotation   de   compensation   (70,6   M€)   et   des dotations  de  péréquation  urbaine  et  minimale  (8,5  et  11,6  M€).  Sa  réduction résulte de  la  participation  des  collectivités  locales  au  redressement  financier  des comptes  publics.  
Les   allocations   compensatrices   s’élèvent   à   10,7   M€   et   subissent,   comme   à l'accoutumée,  l’ajustement  de  l’enveloppe normée.    
En  termes  de  marges  de  manœuvre,  l’épargne  brute  s’élève  à  27,1  M€.

LA  COHÉSION  SOCIALE

L'insertion : 248,3 M€

La politique d'insertion se caractérise en 2014 par :

- Le   versement   du  RSA  pour  lequel  une  enveloppe  de  227  M€  a  été  inscrite  au  BP  2014  contre  212  M€  en  2013  ; 
- L’activation   du   RSA   avec   les  Contrats  Uniques  d’Insertion  (CUI)  pour  lesquels  5,5   M€   sont   inscrits   au   BP   2014  contre  4,6  M€  en  2013  ;  
- La   mise   en   œuvre   du   Programme   Départemental  d’Insertion  (PDI)   dont   les   crédits  (14,6  M€)   sont   ventilés de  la  manière  suivante  :  :

  • Insertion  économique  et  professionnelle  :  11,6  M€  
  • Insertion  et  vie  sociale  :  0,7  M€  
  • Insertion  par  le  logement  :  0,3  M€  
  • Partenariat  et  sanitaires  :  1,9  M€  
  • Communication  :  0,16  M€

Les personnes handicapées : 38,5 M€

Pour  ce  qui  est  des  personnes  en  situation  de  handicap  (38,5  M€),   leurs   besoins  en   matière   de   prise   en   charge   continueront d'être   assurés   dans   le   cadre   de   la   PCH/ACTP   (22,3   M€   contre  20,4  M€  en  2013)  et  de  leur  accueil  en établissement.  

Les personnes âgées : 82,7 M€

S’agissant   des   personnes   âgées  (82,7   M€   en   2014)   nos  interventions   s’articuleront   autour   de   la   prise   en   charge   de la dépendance   des   personnes   âgées   marquée   par l ’augmenta'on   significative   de   l’offre   d’hébergement   en établissement.  
L’ouverture   en   2014   de   9   nouveaux   établissements  pour  personnes  âgées  dépendantes devrait  conduire  à  une offre   de  463   nouvelles places,   52   pour   l’hébergement  temporaire  et  62  pour  l’accueil  de  jour. 

Enfance et famille: 61,8 M€

En  2014,  la  collectivité  départementale  veillera  à  poursuivre  la  mise   en   œuvre   des   actions   inscrites   dans   notre   Schéma départemental   de l’enfance,   de   la   famille   et   de   la   jeunesse orientées  autour  des  axes  de  prévention  et  de protection.  
Les   principales   mesures   concernent,   d’une   part,   l’aide   à  domicile   (15,9  M€)   dont   9   M€   pour   les   clubs   et   équipes  de prévention,  2,6  M€ pour   la   prévention   spécialisée,   et,   d’autre  part,  le  placement  au  titre  de  l’aide  sociale  à  l’enfance (45,7  M€) dont 19,3  M€ pour le  placement  chez  les  Assistantes  Familiales,  24  M€  pour  le  placement  en  établissement  dont 10 M€  pour  les foyers de  l’enfance  et  14  M€  pour  la  MDE.

LA  COHÉSION  TERRITORIALE

L'éducation : 21 M€

Les   collèges   publics   se   voient   dotés   de   crédits   destinés  essentiellement,  en investissement, aux  travaux  de  confortement  parasismique  (15  M€),  grosses réparations  (2,6  M€),  constructions  de   restaurants   scolaires   (1M€)   ainsi   qu’à   l’équipement   et   au  fonctionnement  de  ces  établissements  à  hauteur  de  3,5  M€.

Le réseau routier et le transport : 31,1 M€

Le   Conseil   Général   main'endra   en   2014,   un   bon   niveau d’investissement,   afin   de   poursuivre   son  programme d’équipement   articulé   principalement   autour   de l’aménagement  des  itinéraires,  l’entretien  du  réseau  routier  et  de ses  dépendances ainsi  que  la  sécurisation  des  ouvrages  d’art.  

Les équipements ruraux : 5 M€

4  M€  de  travaux  seront  réalisés  afin  d’optimiser  le  fonctionnement  des  installations de  transfert  d’eau  brute  de  la Basse-Terre vers  la  Grande-Terre  (régulation, comptage,...),  et  de  finaliser  le    maillage  des  réseaux  secondaires.  
Par  ailleurs,  1  M€  est  prévu  pour  l’abattoir  du  Moule  afin  d’achever  le   programme   de   modernisation   de   la   structure,   entamé   depuis  deux  ans. 

Les aides aux communes : 7,3 M€

Cette  enveloppe  qui    traduit  le  soutien  direct  de  la  Collectivité  aux  communes   comprend   tant   les   crédits   du   Fonds   d’Aide   aux  Communes  (6,1  M€)  que  ceux  plus  spécifiques,  dédiés  à  la  ville  des   Abymes   à   hauteur   de   1,2   M€   au   titre   de   la   rénovation  urbaine.     Cette  année  encore,  l’effort  consenti  pour  l’accompagnement  de  ces  collectivités  sera maintenu.

Les équipements portuaires et aéroportuaires : 3,5 M€

Les   crédits   d’équipements   portuaires   sont   essentiellement  destinés  à  permettre  la  poursuite  des  travaux  d’aménagement des ports  de  Sainte-­‐Rose  et  de  Port-Louis.  
Pour  ce  qui  est  des  aérodromes,  il  s’agira  d’assurer  l’entretien  de  ces  plateformes. 

La sécurité : 22,5 M€

Le   Conseil   Général   accompagne   le   Service   Départemental  d’Incendie   et   de   Secours   qui   bénéficiera   d’une   enveloppe   de   22,5 M€  pour  son  fonctionnement  et  de  1,5 M€  en  investissement  qui  permettra  la  mise  en  place  d’un  programme  de construction de  nouveaux  centres  de  secours,  et  en  priorité  celui  de  Pointe-Noire.


Retour  
 
 
  Chat