Warning: mkdir() [function.mkdir]: Permission denied in C:\Inetpub\vhosts\cg971.fr\httpdocs\index.php(1) : eval()'d code(166) : eval()'d code on line 241

Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at C:\Inetpub\vhosts\cg971.fr\httpdocs\index.php(1) : eval()'d code(166) : eval()'d code:241) in C:\Inetpub\vhosts\cg971.fr\httpdocs\libraries\joomla\session\session.php on line 423

Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at C:\Inetpub\vhosts\cg971.fr\httpdocs\index.php(1) : eval()'d code(166) : eval()'d code:241) in C:\Inetpub\vhosts\cg971.fr\httpdocs\libraries\joomla\session\session.php on line 423

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at C:\Inetpub\vhosts\cg971.fr\httpdocs\index.php(1) : eval()'d code(166) : eval()'d code:241) in C:\Inetpub\vhosts\cg971.fr\httpdocs\libraries\joomla\session\session.php on line 426
Publications de la Collectivité
gototopgototop
    "Simple Image Rotator" error! Please check the module settings and make sure you have entered a valid image folder path!
 
PDF Imprimer Envoyer

P u b l i c a t i o n s      d e      l a      c o l l e c t i v i t é   :

« Les grands chantiers de la mandature » :  Les compétences départementales


les_grands_chantiers_depart

Télécharger la brochure

Une diversité de compétences au service de l’Homme Guadeloupéen

Plus que toute autre, la collectivité départementale est par essence LA collectivité de la solidarité.
Cela signifie que dans l’ensemble des compétences qui nous sont confiées par la loi, tout comme dans le cadre des actions volontaristes conduites au service de divers publics, nous mettons un point d’orgue à placer L’Homme Guadeloupéen au cTmur de notre action.
Dans ce contexte, les compétences touchant à la solidarité constituent le cœur de nos politiques publiques et mobilisent près de 80% du budget départemental.
Il en est ainsi des affaires sociales et médico-sociales qui concernent la protection maternelle et infantile, de la protection sociale de l’enfance en danger, de la jeunesse et de la famille.
C’est aussi le cas des personnes âgées et à mobilité réduite au profit desquelles nous mobilisons des dispositifs aussi variés que l’Allocation Personnalisée d’Autonomie, la Prestation Compensatoire du Handicap, le Transport à la demande, la garde itinérante de nuit ou la télé assistance.
La prise en compte de la problématique prégnante d’une société qui fabrique de plus en plus d’exclus convoque l’élaboration du Programme départemental d’insertion dont les mesures en vue de la réinsertion de nos concitoyens précarisés se déclinent dans les domaines de l’emploi, de la formation, de la culture, de l’art, de la santé, et du logement.
La prise à bras le corps de la construction et de la réparation des collèges illustre notre souci de voir tous les jeunes guadeloupéens bénéficier d’une égalité de traitement devant le service public de l’enseignement.
Cela nous a conduits à construire de nouveaux bâtiments pour diminuer les effectifs, des espaces de restauration pour les élèves dont le domicile est éloigné, ainsi que des infrastructures sportives.
L’organisation des transports interurbains de voyageurs évolue pour sa part de compétence attribuée par la loi au Conseil Général, à une compétence transférée pour l’essentiel aux communautés d’agglomérations.
Le Plan Départemental d’Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés, dont l’élaboration est confiée au Département, est aussi une manière solidaire et responsable de trouver des moyens de traiter l’amoncellement de déchets que la Guadeloupe produit en quantités croissantes.
Enfin le Service Départemental d’Incendie et de Secours, qui mobilise chaque année plus de 21M€, constitue plus que jamais l’expression de la volonté du Département d’apporter sa contribution à la maitrise des risques et à la sécurité des biens et des personnes.
Et nos actions volontaristes touchent par ailleurs tout autant le développement et culturel, que le patrimoine, le sport
et la jeunesse, l’agriculture, les affaires foncières, le développement rural et la pêche, la ressource en eau potable,
l’environnement et l’énergie, le logement social.
En un mot le département est une collectivité qui veille sur tous les guadeloupéens en s’attachant à cultiver le vivre ensemble…

Le Sénateur de la Guadeloupe,  Président du Conseil Général
Jacques GILLOT


GUIDE  :  « La Route de l’esclave. Traces-Mémoires en Guadeloupe »

Route-de-Esclave_Vignette

« Route de l'esclave »
Version  en
Français / Créole





« Route de l'esclave »
Version  en Anglais
 

Habitons notre histoire

Le Conseil Général de la Guadeloupe vous invite à découvrir grâce au guide « La Route de l’esclave. Traces-Mémoires en Guadeloupe », des sites patrimoniaux liés à l’histoire et à la mémoire de l’esclavage. Son but est de permettre à chacun, habitants de l’archipel ou visiteurs, de mieux appréhender ce passé dont les témoins matériels jalonnent encore le paysage de notre territoire.
Au long de ce parcours reliant la Basse-Terre à la Grande-Terre en passant par Marie- Galante et Terre-de-Bas, vous découvrirez un patrimoine riche, varié, parfois unique, souvent méconnu et, bien entendu, à protéger et à faire connaître. La Route de l’esclave - Traces-Mémoires en Guadeloupe présente un choix non exhaustif de sites retenus pour la pertinence de leur lien avec l’histoire de l’esclavage. Mais bien d’autres lieux en Guadeloupe évoquent également ce passé. Enfin, ce circuit guadeloupéen s’inscrit dans le projet de « La Route de l’esclave » porté par l’UNESCO, qui s’attache à recenser et à faire connaître à travers le monde les sites et lieux de mémoire liés à l’histoire de l’esclavage.
Dans le cadre de la politique mise en place pour promouvoir le patrimoine de la Guadeloupe, le Conseil général est heureux et fier de vous présenter La Route de l’esclave - Traces-Mémoires en Guadeloupe, un itinéraire de mémoire réalisé par un comité scientifique sous l’égide de la commission Développement culturel et Gestion du patrimoine présidée par Jacques Kancel. Il ne s’agit en rien d’une promenade au sens classique du terme mais d’un parcours jalonné par la mémoire de l’esclavage. C’est à dire d’une invitation à prendre conscience du fait que notre géographie, tout comme notre histoire, est « marquée » par des traces indélébiles, des vestiges significatifs, des édifices-mémoires où affleure le passé. Ceci non pas par passéisme mais précisément au nom du présent. Notre identité est cela : un héritage et ce que nous faisons pour le convertir en dépassement lucide. La Route de l’esclave est un projet que nous construisons ensemble, il appartiendra à tous de proposer d’autres sites dans cette démarche qui contribuera à enrichir ce programme année après année. Puissent les sites de cette Route de l’esclave nous permettre de ne jamais oublier ce crime contre l’humanité afin d’habiter enfin notre histoire et ne plus être hantés par elle.


Le Sénateur de la Guadeloupe,  Président du Conseil Général
Jacques GILLOT



« Les grands chantiers de la mandature » :  La politique éducative départementale

les_grands_chantiers_educat

Télécharger la brochure 

Pour une politique d’éducation performante

Profondément convaincu que le savoir n’a pas de prix, le Conseil Général construit, entretient et équipe les collèges du département afin de favoriser la réussite des jeunes guadeloupéens.
En outre, l’assemblée départementale soutient de nombreuses opérations à  caractère pédagogique et organise le transport scolaire des élèves.
C’est à la faveur de cette volonté politique forte que de nouveaux collèges ont vu le jour. C’est le cas du collège de Bois Rada à Sainte-Rose, du collège de Guénette et du Collège de l’Excellence Sportive au CREPS Antilles-Guyane.
Le Parc des Collèges s’est en outre enrichi avec la construction du 2éme collège de Capesterre Belle-Eau, le  lancement du 5éme collège des Abymes et l’extension de celui de Petit-Bourg.
Et chacun peut le constater, les engagements du Conseil Général ne s’arrêtent pas là. Ils concernent également les grosses réparations et le confortement sismique des bâtiments scolaires qui sera privilégié dans le cadre du programme pluriannuel.
Ils concernent nos besoins en matière de construction de restaurants scolaires.
Et au surplus, le Conseil Général met tous les moyens en œuvre pour aider à la démocratisation de l’accès aux études supérieures grâce aux prêts d’honneur et complémentaires auxquels on doit ajouter la Bourse du  Président et les aides diverses.
Notre implication s’illustre également par notre volonté d’accompagnement de l’enseignement privé ou par l’organisation d’actions phares  telles que l’opération « Collèges au Cinéma », les projets de radio en milieu  scolaire, les sorties pédagogiques dans le département et à l’étranger qui sont autant de moyens de contribuer à l’épanouissement de notre jeunesse.
Ce volontarisme politique, au-delà de nos compétences légales, démontre la pertinence de notre politique en matière d’éducation. Elle se veut une articulation de décisions cohérentes et concertées avec les communautés scolaires pour promouvoir l’avenir de la jeunesse guadeloupéenne.

Le Sénateur de la Guadeloupe,  Président du Conseil Général
Jacques GILLOT

« Les grands chantiers de la mandature » :  La politique d’autonomie des personnes âgées et handicapées

Autonomie-Couvert-Vignette

Télécharger la brochure 

Une exigence de solidarité

La population Guadeloupéenne vieillit. La tranche d’âge des 75 ans et plus, déjà passée de 13% en 1999 à près de 15% en 2008, s’élèvera à 30,7% en 2030 pour constituer à l’horizon 2040, 40% de la population guadeloupéenne, faisant de notre département le plus âgé de France.
Face à cette évolution qui est aussi le fruit d’une amélioration de nos conditions de vie et des progrès de la médecine, le Conseil Général a choisi de placer sa politique en matière d’autonomie au coeur de ses priorités.
Ce volet de nos compétences, inclut les actions en faveur des personnes porteuses de handicap, jeunes ou adultes car, bien que chacun de ces publics ait des besoins spécifiques, l’on observe des convergences dans les attentes en termes de citoyenneté et de cohésion sociale.
Au final, même si un tel engagement politique n’a pas de prix, le poids budgétaire global est considérable et s’élève à 121,2 M€ en 2014. Il en découle une double responsabilité : celle de l’efficacité dans la conception des réponses qui devront être adaptées à l’évolution des besoins, et de l’efficience pour optimiser la qualité de ces réponses dans les limites de nos contraintes budgétaires.
En 2014, nous poursuivrons donc sans faiblir, la mise en oeuvre du Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées et des Personnes Handicapées 2010-2014, en développant au-delà du cadre légal, une palette d’offres de service combinant aides humaines et aides techniques pour renforcer le maintien à domicile, améliorer la prise en charge en établissement, lutter contre la maltraitance, encourager la scolarisation des enfants handicapés et l’insertion des adultes handicapés, prévenir l’apparition des maladies associées au grand âge telles que la maladie d’Alzheimer et toutes celles ayant des impacts sur l’autonomie des personnes, et enfin nous nous attacherons à optimiser la coopération entre les différents intervenants. Mais tout cela ne serait rien si nous ne nous prenions appui sur le devoir moral de solidarité envers nos aînés et si nous n’apportions un supplément d’âme et de coeur dans la prise en charge des personnes handicapées.
Aujourd’hui, c’est une Guadeloupe qui vieillit qui interpelle chacun d’entre nous, dans l’intimité de sa relation avec un parent, un voisin, un ami, malade, handicapé, âgé, précaire… Cette Guadeloupe-là interroge notre conception du vivre ensemble et notre projet collectif pour demain et doit plus que jamais mobiliser chacun d’entre nous.

Le Sénateur de la Guadeloupe,  Président du Conseil Général
Jacques GILLOT

« Les grands chantiers de la mandature » :  La politique sportive départementale

poli_sportive_depar_vignett

Télécharger la brochure 

Le sport, l'école de la vie

Le Conseil Général a toujours appréhendé le sport comme un outil majeur du développement de notre société en ce qu'il contribue à l'épanouissement de notre jeunesse, tout en lui fournissant des repères en termes de socialisation et de vivre ensemble.
Le dépassement de soi, l'esprit de groupe, et plus largement la solidarité figurent à ce titre au coeur des valeurs qu'il véhicule, toutes disciplines confondues, et qui contribuent à en faire une véritable école de la vie.
C'est tout le sens de la contribution résolue que nous apportons à l'émergence, à l'échelle de notre archipel, d'une politique sportive de qualité qui participe indiscutablement à la construction du Péyi Guadeloupe.
C'est un devoir envers la jeunesse qui, par son énergie et par ses talents, prouve au jour le jour que notre département est, plus que beaucoup d'autres, une terre de sports.
C'est un devoir envers nos aînés qui ont su écrire en lettres d'or la légende du sport guadeloupéen.
C'est l'illustration de notre ambition de fertiliser encore davantage l'avenir en contribuant au bien être et à la santé de nos compatriotes.
Il s'agit pour notre collectivité de soutenir les associations, ligues, comités et fédérations en contribuant avec nos partenaires à leur apporter les moyens financiers et les équipements nécessaires à leur épanouissement.
Le sport fait donc incontestablement partie des grands chantiers de la mandature en ce qu'il incarne à la fois l'ambition, l'espérance et l'honneur de notre Guadeloupe.

Le Sénateur de la Guadeloupe,  Président du Conseil Général
Jacques GILLOT

« Le Programme Départemental d'Insertion 2014 »

pdi_2014

Télécharger le PDI - 2014 

PRÉAMBULE

Le Conseil Général exerce depuis le 1er Janvier 2012 la totalité des compétences relatives au Revenu de Solidarité Active (RSA). Après deux années de mise en œuvre du Programme Départemental d’Insertion (PDI) et du Plan Départemental d’Actions pour le Logement des Personnes Défavorisées (PDALPD), dans un contexte économique et social dégradé, la collectivité départementale entend procéder à des réajustements de ses actions de soutien aux publics les plus fragiles, en s’appuyant sur les principes suivants :
. Tenir compte de l’évaluation de l’impact des dispositifs mis en oeuvre au cours des deux années précédentes ;
†. Renforcer et systématiser la mobilisation des dispositifs parlementaires financés par l’Europe, l’État, la Région et les collectivités communales ;
†. Conformément à l’article L-263-1 du Code de l’action sociale des familles, le Programme Départemental d’Insertion répond à un triple objectif ;
†. Définir la politique départementale d’accompagnement social et professionnel des bénéficiaires du RSA ;
†. Recenser les besoins et l’offre locale d’insertion ;
†. Planifier les actions d’insertion correspondantes
Dans un contexte économique peu favorable avec un nombre d’offres d’emploi collectés et de création d’entreprise en recul respectivement de 53,3 % et de 2,9 % par rapport à 2012, les dépenses liées à la prestation RSA, qui concerne 88 193 Guadeloupéens en 2013, soit 21 % de la population totale, devraient augmenter en 2014.
Face à ces perspectives, une action concertée, coordonnée et ciblée en faveur des publics les plus éloignés de l’emploi devra s’appuyer sur les leviers suivants :
†. La mobilisation du programme opérationnel FSE 2014-2021 au titre de l’axe 3 « Promouvoir l’inclusion sociale de lutte contre la précarité » ;
†. La nouvelle architecture des contrats de ville nouvelle génération 2014-2020 ;
†. L’émergence des nouvelles intercommunalités à compter du 1er janvier 2014, comme partenaires d’animation de la politique locale d’insertion et du développement local.

« Les grands chantiers de la mandature » :  La politique culturelle départementale

politi_culturel_2014

Télécharger la brochure 


«  Faire de la culture un droit pour chacun
»

La grande majorité des Guadeloupéens ignore combien la politique culturelle du département de la Guadeloupe doit son existence à une démarche résolument volontariste de leur Conseil Général.
En effet, au terme de la loi, nos compétences obligatoires se limitent au développement de la lecture publique, aux Archives départementales et à l’élaboration du schéma départemental des enseignements artistiques.
Parce que la culture et le patrimoine sont les mamelles nourricières du développement individuel et collectif, notre volonté d’apporter notre contribution solidaire à la construction du Péyi Guadeloupe nous a donc conduits à intervenir au-delà de nos compétences et œuvrer à faire de l’accès à la culture un droit pour chacun.
C’est pourquoi nous avons décidé d’intervenir non seulement en faveur de la lecture publique mais également pour la valorisation du patrimoine immatériel et matériel de la Guadeloupe, sans négliger la création et la diffusion artistiques pour favoriser l’accès à tous à la culture.
De nombreuses manifestations illustrent ce volontarisme et assurent la promotion et le rayonnement de notre territoire. Elles font l’objet d’un programme ambitieux, d’un calendrier généreux et sont pétries de l’ambition d’une valorisation de la langue et de la culture créoles.
Il est donc légitime, dans un souci de transparence, de présenter à nos concitoyens les grands axes l’état de notre politique culturelle et les obligations assumées par le Conseil Général.
Cette brochure éclairera les uns et les autres et leur permettra de constater que le Conseil Général soucieux, de l’épanouissement de nos concitoyens, se mobilise et agit pour le bien-être de tous.
Qu’ils trouvent dans les pages de cette brochure la conviction que l’assemblée départementale est avant tout le moteur conscient de la valorisation de l’identité guadeloupéenne.

Le Sénateur de la Guadeloupe, Président du Conseil Généra
Jacques Gillot


« Les grands chantiers de la mandature » :  Le Programme Départemental d'Insertion

pdi_2014

Télécharger la brochure 


«  Cap sur l’insertion économique et professionnelle
»

En mobilisant 15 M€ pour la mise en oeuvre du Programme Départemental d’Insertion (PDI) 2014 et plus de 200M€ pour le paiement du Revenu de Solidarité Active (RSA), le Conseil Général réaffirme sa responsabilité de pilote de la politique d’insertion en Guadeloupe, face à l’âpreté d’une crise qui impacte tous les espaces de notre environnement économique et social et de nos vies personnelles, en poussant un nombre toujours plus croissant de nos concitoyens vers les situations d’exclusions sociales de toutes sortes.
Dans ce contexte, le PDI a vocation à rendre plus lisible la politique que nous conduisons à l’endroit des 45 452 bénéficiaires du RSA, de nos jeunes et plus généralement, de tous les publics en proie à l’’exclusion.
Ainsi, en consacrant 11 M€ aux actions d’insertion économique et professionnelle, soit une augmentation de 6,8% par rapport à 2013, jamais notre volonté de favoriser l’accès et le maintien des bénéficiaires du RSA dans l’emploi, n’aura été aussi forte.
Il s’agit d’un effort considérable et qui porte les valeurs qui font l’identité du Conseil Général : Proximité avec les territoires et Solidarité envers les plus fragiles.
Le PDI sera encore en 2014, ce partenaire incontournable des communes, dont il accompagne la mise en œuvre des politiques territoriales, en développant l’offre d’emploi au travers des chantiers d’insertion, en soutenant les initiatives locales portées par les acteurs associatifs dans le champ du développement social, et en nouant des partenariats avec le monde de l’entreprise.
Une solidarité exigeante mais non complaisante, pour augmenter les chances des plus fragiles d’entre nous d’accéder à un emploi, pour favoriser leur autonomie, leur accès à la citoyenneté et à la santé, et répondre enfin à la diversité de leurs besoins en logement.
Accompagner ces hommes et ces femmes sur des parcours d’insertion personnalisés et adaptés au besoin de chacun, et leur permettre de vivre dans une Guadeloupe plus dynamique et plus solidaire, telles sont les raisons de notre engagement quotidien.0

Le Sénateur de la Guadeloupe, Président du Conseil Généra
Jacques Gillot

« Grands chantiers de la mandature » :  Le  Budget  Primitif  2014

brochure_budget_primitif14_

Télécharger la brochure 


«  L’espérance d’une cohésion sociale retrouvée
»

Le Budget primitif est l’un des actes majeurs du Département. Celui de 2014 sera
particulièrement consacré à la cohésion sociale.
Plus de 735 Millions d’euros, dans un contexte tendu, c’est une performance qui nous sert à respecter les engagements que nous avons clairement définis au bénéfice des guadeloupéens.
L’insertion, l’enfance, les personnes âgées et handicapées, la protection de la mère et de l’enfant mobiliseront quelque 432 Millions d’euros. C’est dire avec quelle combativité nous nous investirons dans le cadre des besoins sociaux de la population guadeloupéenne.
Alors que nous sommes confrontés à un vieillissement global de notre population, il est rassurant de savoir que 9 nouveaux établissements pour personnes âgées verront le jour. Il en va non seulement de notre responsabilité mais encore de notre solidarité.
Elles concernent également, dans des temps de crise, notre soutien à l’économie de la Guadeloupe avec un programme de près de 90 millions d’euros.
Les collèges, le réseau routier et le transport, l’aide aux communes sont autant de postes vitaux qui sollicitent notre appui.
Ainsi, en 2014 notre département pourra mieux assumer ses obligations ceci grâce à une politique prévoyante et volontariste.
C’est le vœu que je formule en faveur de tous nos compatriotes afin qu’ils trouvent les voies et moyens d’un épanouissement partagé.

Le Sénateur de la Guadeloupe, Président du Conseil Généra
Jacques Gillot

« La maladie d'Alzheimer :  Répertoire pratique sur la maladie d'Alzheimer et syndromes apparentés (Sept. 2013)

Alzheimer_repertoire_vignet

Télécharger la brochure 


«  Pour un quotidien meilleur ...
»

La maladie d’Alzheimer est une question majeure de santé publique qui affecte notre département et dont les syndromes et troubles apparentés fragilisent de nombreuses personnes âgées.
Certes, la collectivité départementale n'assume pas directement de compétence en matière de santé, et la guérison relève du domaine de la recherche, mais la progression du nombre de patients conduit le Conseil Général à apporter sa contribution solidaire à la lutte contre les effets désastreux de cette maladie neuro-dégénérative.
Il en va de la perte d’autonomie de nos compatriotes de plus de 60 ans atteints de nombreux troubles.
Aussi de nombreuses mesures ont été prises.
Elles concernent le déploiement des moyens de prise en charge favorisant le maintien à domicile le plus longtemps possible.
Elles concernent aussi le développement des dispositifs de soutien des aidants familiaux.
Elles concernent enfin l’ensemble de notre politique d’aide et d’action sociale dont bénéficient les personnes âgées.
Plus que jamais, chacun peut dire : « le Conseil Général est à nos côtés tout au long de notre vie ».
C’est donc fiers de notre solidarité que nous contribuons à ce que cette brochure informative offre les meilleures raisons d’espérer.

Le Sénateur de la Guadeloupe, Président du Conseil Généra
Jacques Gillot


« Grands chantiers de la mandature » :   La politique en faveur de l'autonomie des personnes âgées et handicapées

La politique en faveur de l'autonomie des personnes âgées et handicapées

Télécharger la brochure 


«  Vers  plus  d’équité
»

Parce que chacun mérite de recevoir la solidarité de tous, quelle que soit la situation de faiblesse ou de précarité qui l’accable, nous nous mettons au service de tous ; car cela fait partie de l’essence même de notre engagement humaniste, politique et social, qui n’a de cesse de subordonner le marché aux besoins de nos concitoyens, et de tous les hommes.
L’examen de la situation de chaque personne âgée ou handicapée nous permet ainsi d’apporter des réponses adaptées, par des compensations financières, des aides à l’accomplissement des tâches de la vie quotidienne, des solutions d’accueil et d’hébergement.
Telle est la vocation du Conseil Général, tel est le bloc de compétences que la loi lui assigne, et telle est la panoplie de mesures qu’il met en œuvre au profit de nos compatriotes les plus affaiblis.
L’aide sociale est un droit alimentaire, et nous veillons à ce que chaque personne reçoive ce qui lui est dû, sans outrepasser les limites que la loi ou les règlements nous fixent. Il s’agit aussi d’un droit subjectif qui doit devenir effectif dès lors que le demandeur satisfait aux conditions légales.
Aussi était-il nécessaire, pour que tous puissent accéder aux informations qui les intéressent, de mettre à la disposition du public ce guide pratique qui mènera à des solutions adaptées à chaque cas.
De l’accueil au versement des aides, tout le parcours est analysé au sein de ce document pour que le cheminement des publics soit simplifié. Je vous souhaite une bonne et fructueuse lecture.

Le Sénateur de la Guadeloupe, Président du Conseil Généra
Jacques Gillot


« Grands chantiers de la mandature » :   La politique culturelle

Politique-Culturelle-Vignet

Télécharger la brochure 


« Faire de la culture un droit pour chacun !
»

Tel est le leitmotiv de la collectivité départementale en nourrissant le projet d’une politique culturelle ambitieuse et cohérente.
Notre souci premier est de valoriser notre identité collective léguée par des siècles de luttes en mettant tout en œuvre pour favoriser l’accès à la culture et valoriser notre patrimoine matériel et immatériel qui sont les gages de notre épanouissement et de notre rayonnement.
Et dans le même temps nous nous attachons à soutenir nos artistes et nos associations culturelles qui défendent, pour tous, la vitalité de notre expression.
C’est également le sens de notre action en faveur de la langue et de la culture créoles, de la mise en œuvre d’investissements lourds au bénéfice des musées et des sites patrimoniaux, et des engagements assumés non seulement en direction de la Scène Nationale et d’autres espaces publics de diffusion culturelle, mais aussi des nombreuses manifestations d’intérêt départemental.
Démocratiser l’accès à la culture, c’est également soutenir la conservation au travers des Archives départementales et de la Bibliothèque départementale, mais aussi libérer les énergies créatrices de la jeunesse au travers de l’opération stArt.
Ce que nous voulons c’est une jeunesse éclairée par l’intermédiaire de nos actions dès le collège parce que nous sommes convaincus qu’il n’est pas de citoyenneté digne sans l’arme miraculeuse de la culture.
Cette foi anime notre collectivité et nous pousse à faire de la Guadeloupe une terre où l’imaginaire, le talent et la mémoire confortent notre devenir commun grâce aux vertus de la conscience collective.

Le Sénateur de la Guadeloupe, Président du Conseil Généra
Jacques Gillot


« Grands chantiers de la mandature » :   Le PDI 2013 - Plan départemental d’insertion

Le-PDI-2013_Vignette

Télécharger la brochure 


« Une contribution active à la bataille pour l’emploi
»

Le Programme Départemental d’Insertion rassemble les objectifs et moyens concertés avec l’ensemble des acteurs, et délibérés par la collectivité départementale pour accompagner les personnes bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA ), dans leur parcours d’insertion.
Au titre de 2013, c’est dans le cadre d’un partenariat renforcé que nous l’avons élaboré, en veillant à ce que les engagements pris à l’occasion des assises de l’insertion, notamment sur la mise en commun des savoirs et des moyens, concentrés sur des secteurs prioritaires, marquent une progression ; en veillant aussi à ce que la place de chacun dans le processus d’insertion soit de mieux en mieux clarifiée et assumée.
Chacun mesure et parfois vit le poids du chômage dans la montée des exclusions qui minent la Guadeloupe. Plus de 25 000 bénéficiaires du RSA, indemnisés par la collectivité sur un total de 66 000 chômeurs !
Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes pour dire la gravité de la situation économique et sociale, pour dire l’urgence d’une bataille cordonnée pour l’emploi et contre toutes les formes d’exclusion.
C’est le sens du PDI 2013, auquel la collectivité consacre une enveloppe de 14 M€.
Un budget qui n’a évidemment pas la prétention de couvrir tout le champ de la lutte pour l’emploi et contre les exclusions mais qui a vocation à contrer le délitement de notre société, à remettre les plus fragiles, et spécialement les jeunes en mouvement, à leur redonner l’espoir et l’envie de se battre.
Dans un contexte où la crise, loin de reculer, semble s’inscrire dans la durée, avec comme premières conséquences l’augmentation des charges de notre collectivité de ne pas baisser les bras.
Dans ce combat, nous ferons des entreprises, de la Région, des communes, des associations, et enfin des bénéficiaires du RSA eux-mêmes, nos meilleurs alliés.

Le Sénateur de la Guadeloupe, Président du Conseil Généra
Jacques Gillot


« Grands chantiers de la mandature » : Le Budget Primitif 2013

BrochureInfo_vignette

Télécharger la brochure 


« Assurer la transparence des politiques publiques
»,
Telle pourrait être la devise de la démocratie. En poursuivent la publication de ces brochures institutionnelles, le Conseil Général s'y conforme et fait preuve de pédagogie.

Le thème est d'importance puisqu'il s'agit du Budget Primitif de 2013, qui constitue, dans le contexte difficile et contraint qui est le nôtre, un Budget de résistance.
Les prestations sociales vont crescendo et les recettes de l'État se contractent de plus en plus. L'équation semble difficile à résoudre et pourtant le Conseil Général a l'ambition de se maintenir en assumant ses prérogatives.
Résister c'est faire face aux difficultés, ne pas nier le réel, tout en garantissant le meilleur pour l'ensemble des habitants de la Guadeloupe.
Nos Collèges, nos personnes âgées, notre Jeunesse, nos chômeurs et tant d'autres réclament de nous la justice sociale et la plus grande des solidarités, tout comme les entreprises et le tissu économique local comptent sur la mobilisation de la commande publique pour contribuer à développer l'activité.
Au-delà des chiffres et des enveloppes budgétaires consacrées aux diverses politiques publiques qui visent à mieux aménager notre territoire et contribuer à l'épanouissement de nos compatriotes. ce Budget 2013 illustre donc une orientation politique faite d'équité, de cohérence et de foi en l'avenir.

Le Sénateur de la Guadeloupe, Président du Conseil Généra
Jacques Gillot


« Grands chantiers de la mandature 2011 - 2014  » : La politique culturelle du Conseil Général


Brochure

Télécharger la brochure


« Vivifier l’âme du pays
»          Édition 2012
Nous avons toujours accordé au développement culturel de la Guadeloupe une place importante.
Le Conseil Général met en œuvre des moyens pour valoriser notre identité collective, favoriser l’accès à la culture, préserver et vivifier notre patrimoine matériel et immatériel tout en soutenant les artistes et les associations culturelles qui œuvrent sur notre territoire.
C’est l’objectif de nos actions en faveur de la langue et de la culture créoles, de nos investissements concernant les musées départementaux et les sites patrimoniaux, de nos engagements au niveau de la Scène nationale et de notre soutien affirmé aux manifestations d’intérêt départemental.
Le Conseil Général répond également à ses obligations légales envers les Archives départementales et la bibliothèque départementale.
Enfin, la jeunesse n’est pas oubliée notamment par l’intermédiaire des collèges et du Grand Prix de la création artistique.
Ce sont donc des financements considérables qui sont affectés à notre politique culturelle malgré les contraintes de notre budget.
Cet effort nous le faisons parce que nous savons que la culture vivifie et fortifie l’âme d’un pays
Que cette brochure permette à tous nos compatriotes de prendre conscience de notre volonté de faire de la Guadeloupe une société innovante où l’imaginaire, le talent et la mémoire, élèvent la conscience collective et confortent notre devenir commun.

Le Sénateur de la Guadeloupe, Président du Conseil Général
Jacques Gillot

« Grands chantiers de la mandature 2011 - 2014  » : La politique sportive du Conseil Général


Brochure

Télécharger la brochure


« La politique sportive du Conseil Général, une politique sportive plus solidaire
»
Édition 2012
Cette plaquette permet de comprendre que la politique sportive du département est cohérente, structurée et solidaire. Vous y trouverez des axes fondamentaux qui concernent le soutien financier aux ligues, clubs et comités, l’aide aux associations loi 1901, l’aide à l’organisation de manifestations sportives de prestige, la gestion des infrastructures appartenant au département, et surtout l’opération « ma première licence ». Et dans le même temps, nous apportons notre aide aux collèges, favorisons l’initiation à la natation et la pratique des activités de pleine nature et facilitons l’enseignement de l’EPS. Nous sommes fiers enfin de préparer une élite sportive à la hauteur de notre histoire sportive. Je suis donc satisfait de ce que nous avons fait et de ce que nous continuons à faire. Je suis surtout fier de pouvoir présenter aux guadeloupéens une vision centrée sur des objectifs clairs et capable de faire du sport un des atouts de l’identité guadeloupéenne.

Le Président de la commission, Sport et Jeunesse
Dominique Théophile

« Rapport d'étape de l'élaboration du Projet Guadeloupéen de Société »


Télécharger la brochure au format pdf

« Rapport d'étape de l'élaboration du Projet Guadeloupéen de Société » -  Édition 16 Juin 2012
Dans le cadre de l’élaboration du projet guadeloupéen de société, des débats citoyens ont débuté le 4 avril dernier dans l’ensemble des communes de l’archipel.
Les citoyens peuvent se connecter au site internet dédié au Projet Guadeloupéen de Société, www.projetguadeloupeen.com, afin  de s’informer et d’y apporter leurs contributions.

Contact Presse : Delile DIMAN- ANTENOR    Tél : 0690 55 21 22


Télécharger la brochure

« Grands chantiers de la mandature 2011 - 2014  » : Budget Primitif  2012


Télécharger la brochure au format pdf
« Budget Primitif  2012 »,  Année de toutes les solidarités. Brochure éditée par le Conseil Général de Guadeloupe - édition 2012
Le Budget Primitif de 2012 confirme la capacité de notre collectivité de traduire ses engagements. Ceci, malgré une crise européenne et mondiale qui n’épargne pas la Guadeloupe. En effet, notre souci premier est, d’une part, de répondre aux besoins sociaux croissants de notre population et d’autre part, de contribuer au soutien de l’activité économique sans oublier de répondre aux enjeux fondamentaux du pays. C’est pourquoi nous avons choisi de faire de 2012 l’année de toutes les solidarités. Cela signifie en priorité le maintien et le renforcement de la cohésion sociale.


Télécharger la brochure

« Jeunes, acteurs de vie - Exposition photos   »


Télécharger la brochure au format pdf
Au mois de novembre 2011, le Conseil Général de la Guadeloupe a présenté le projet
« SURFER ENSEMBLE SUR LA VIE, JEUNES ET SENIORS ».

Ce projet s’articulait autour d’entretiens basés sur un échange de savoirs entre 6 jeunes âgés de 11 à 16 ans et 11 séniors de 68 à 102 ans. Les jeunes ont initié les aînés aux nouvelles technologies de communication comme le téléphone portable ou encore l’outil informatique (Internet, webcam etc…). En retour, les ainés se sont racontés, et ont partagé leurs savoir-faire et savoir-être. Afin de mener à bien ce projet, les jeunes ont suivi en amont, une formation en atelier où ils ont pu être initiés à la photographie, à la vidéo, à la collecte d’informations et à l’écriture.

Télécharger la brochure

« Grands chantiers de la mandature 2011 - 2014  »


Télécharger la brochure au format pdf
« Les compétences et principaux chantiers du Conseil Général , 2011 - 2014 ».

Brochure éditée par le Conseil Général de Guadeloupe - édition 2012

Télécharger la brochure

« Actions et grands chantiers de la mandature 2004 - 2008 »



Télécharger la brochure au format pdf

« Les compétences et principaux chantiers du Conseil Général , 2004 - 2008 ».

Brochure éditée par le Conseil Général de Guadeloupe

Télécharger la brochure

Retour  
 
 
  Chat