La Présidente du Conseil départemental, Josette BOREL-LINCERTIN, se réjouit de la prise en compte des orientations du Schéma départemental des ports de pêche dans le cadre des financements dédiés aux infrastructures portuaires annoncés par la Région Guadeloupe ce vendredi en assemblée plénière.

En effet, à l’occasion du vote de son Budget primitif, le 18 décembre dernier, le Département, qui exerce la compétence portuaire dans 21 ports de 18 communes de notre archipel, a annoncé un programme de travaux de modernisation qui concerneront 9 ports départementaux pour un montant total de 11,4 millions d’euros.

Sur cette programmation, 5 projets bénéficieront du cofinancement des fonds européens FEAMP dont le conseil régional est l’autorité de gestion. Ces projets figurent, à ce titre, dans le plan régional. Le solde du financement sera assuré par le Conseil départemental qui a souhaité les inscrire dans le cadre des travaux éligibles au plan France Relance initié par l’Etat.

Ces 5 projets sont :

  • l’aménagement du port de Sainte-Rose pour 1,8 million d’euros, dont les travaux préparatoires de dragage ont déjà commencé;
  • l’aménagement du port de La Désirade pour 1,4 million d’euros ;
  • l’aménagement et l’équipement du port de Port-Louis pour 1,1 million d’euros ;
  • la modernisation du marché aux poissons de Grand-Bourg de Marie-Galante pour 1,2 million d’euros ;
  • l’aménagement d’une zone technique sur le port de Gosier pour 900.000 euros.
    A ces travaux s’ajoutent quatre autres projets pour lesquels le Département a

    également sollicité les crédits de France Relance :

  • l’aménagement du port de Vieux-Bourg à Morne-à-l’Eau pour 1,2 million d’euros ;
  • l’aménagement et la sécurisation du port de Baillif pour 800.000 euros ;
  • l’extension de la digue de Capesterre de Marie-Galante pour 800.000 euros ;
  • l’aménagement du port de Terre-de-Bas pour 700.000 euros.

    La totalité de ce programme de travaux prévus sur la période 2021-2022 sera conduit par le Conseil départemental dont l’ambition est de continuer à améliorer les infrastructures mises à disposition des marins-pêcheurs de la Guadeloupe.

Share This