La Présidente du Conseil départemental, Josette BOREL-LINCERTIN, effectuera ce jeudi 16 juillet 2020, à partir de 9h, une première visite de terrain à caractère social afin de se rendre compte, après la période de confinement, de l’ampleur des besoins et des attentes à satisfaire et mesurer l’efficience des actions déjà mises en œuvre et de celles à élaborer par la Collectivité.
En effet, tout au long de la période des deux mois de confinement, certains guadeloupéens, privés de leur activité professionnelle et sociale ont eu du mal à subvenir à leurs besoins quotidiens ; les personnes, jeunes ou moins jeunes en insertion ou en réinsertion n’ont pas pu consolider ou structurer leur démarche.
De même, des personnes âgées ou handicapées n’ont pas pu avoir accès aux services d’aide et d’accompagnement ; ces vides ont créé des besoins, des attentes et des souffrances qu’il s’agit de faire remonter et de traiter au fur et à mesure.
Au-delà du maintien d’un niveau minimal de fonctionnement du service public par la mise en place d’un plan de continuité des activités du Conseil départemental, Josette BOREL-LINCERTIN a mis en œuvre une importante opération de portage de repas pendant plus d’un mois pour un cout de plus de 700 000 euros.
Les opérateurs de l’action sociale, partenaires naturels du Département, ont été très fortement mis à contribution pendant cette période et ont pu répondre avec abnégation et courage aux très nombreuses sollicitations des usagers.

C’est en connaissance de cette réalité forte, que la Présidente du Conseil départemental a souhaité et souhaite les accompagner afin qu’ils répondent au mieux à la multiplication des personnes en difficulté de par la suppression de leur emploi, ou du fait de leur perte de chance.
Ainsi, lors du vote du Budget supplémentaire 2020 de la Collectivité, les conseillers départementaux, sur la proposition de la Présidente, ont voté à l’unanimité, une rallonge de plus de 7 millions d’euros pour l’allocation du Rsa aux bénéficiaires portant l’enveloppe globale consacrée à plus de 260 millions d’euros pour l’année 2020. Ils ont également adopté une dotation supplémentaire de 500 000 euros pour aider la Banque alimentaire à construire un nouvel espace logistique et technique de stockage de denrées alimentaires.

Share This