Pointe à Pitre, le 17 Juin 2020.

Une quinzaine de stagiaires et ex-stagiaires de la «  Will Academy  » ont été reçus ce mercredi 17 juin au Conseil départemental par la Directrice générale adjointe en charge des politiques d’insertion du Département et par le directeur de cabinet de la présidente Josette BOREL-LINCERTIN.
Il s’agissait de prendre le temps de l’écoute de ces bénéficiaires du RSA qui ont exprimé ces dernières semaines leur déception et leur insatisfaction quant aux contenus du parcours d’insertion qu’ils ont entamé au sein de cet organisme de formation.
Il s’agissait également d’indiquer à ces stagiaires qu’à la demande de la présidente du Département, des solutions alternatives leur soient proposées à brève échéance afin de leur permettre de poursuivre leur parcours d’insertion et d’aboutir à la réalisation de leur projet de création d’entreprise.
La «  Will Academy  » a bénéficié de financements de la collectivité départementale à hauteur de 473 200 euros – dont 25 % restent à verser – dans le cadre d’une convention qui devait permettre d’accompagner sur un an, de manière innovante et très suivie, deux promotions de 20 bénéficiaires du RSA, soit 40 Guadeloupéennes et Guadeloupéens demandeurs d’emplois souhaitant créer leur propre entreprise.
Dès les premières remontées sur le déroulement de ce parcours d’insertion, le Conseil départemental est intervenu à plusieurs reprises pour que soient respectés les engagements de l’organisme figurant dans la convention. Des demandes de nouvelles pièces justificatives ont été formulées au responsable de la « Will Academy » qui reste devoir les transmettre.
Pour autant, au regard des témoignages concordants des stagiaires et ex-stagiaires, et compte tenu des dysfonctionnements constatés, le Conseil départemental poursuit son examen du dossier et étudie toutes les voie du droit permettant de défendre ses intérêts et ceux des stagiaires.

Share This