Pointe à Pitre, le 11 Juin 2020.

La présidente du Conseil départemental, Josette Borel-Lincertin, a pris connaissance du rapport de l’Inspection générale des l’administration (IGA) sur les délais de paiement des collectivités des Outre-mer.
Ce rapport place le Conseil départemental de la Guadeloupe, avec le Département de la Réunion, parmi les collectivités qui respectent le délai légal de 30 jours, avec un délai moyen de 27 jours. Il démontre également que près de 80 % des factures du Département sont payées dans les délais légaux.
La présidente du Département tient à féliciter les services du Conseil départemental, mais également ceux de la paierie départementale, qui parviennent à répondre depuis maintenant plusieurs années à cette exigence de soutenir notre économie et nos entreprises en payant ses prestataires en temps et en heure.
Josette BOREL-LINCERTIN exprime sa conviction que les collectivités de Guadeloupe, pour la plupart, mettent tout en œuvre pour améliorer leur capacité à payer dans les délais. Elle déplore toutefois la mise en cause par le président de Région de la gestion de l’ancienne majorité régionale à laquelle elle a participé – comme 1ère vice-présidente et comme présidente – et dont elle est pleinement solidaire.
Elle affirme que les délais de paiement actuels de la Région Guadeloupe ne peuvent en aucun cas être sérieusement imputés à la mandature précédente qui s’est achevée il y a 4 ans et demi. Et ce d’autant que l’existence d’un prétendu volume significatif de factures impayées n’a jamais été établie par l’actuelle majorité et encore moins confirmée par la Chambre régionale des comptes qui a pourtant examiné la gestion de la Région entre 2014 et 2018 dans un rapport publié en octobre 2019.
La crise économique et sociale post Covid-19 à laquelle nous allons devoir faire face collectivement nécessite de se hisser à la hauteur des enjeux.

 

Share This