La présidente du Conseil de surveillance du Centre hospitalier universitaire de la Guadeloupe, Josette BOREL-LINCERTIN, adresse à l’ensemble des équipes de l’hôpital, soignants, administratifs et techniciens, un message de mobilisation et de prudence au moment où il est confirmé ce lundi que le directeur général de l’hôpital, la présidente de la commission médicale d’établissement et le chef du service réanimation ont été testés positifs au Covid-19.

La présidente du Conseil de surveillance rappelle que le déclenchement du « plan blanc » au CHU le 16 mars a conduit à la mise en place d’une organisation qui doit être opérationnelle quelles que soient les circonstances.

Dans cette situation particulière qui peut légitimement inquiéter notre population, Josette BOREL-LINCERTIN exprime sa confiance aux équipes qui demeurent en place autour des directeurs adjoints et de la commission médicale pour continuer à préparer le CHU à faire face à l’évolution de l’épidémie, en lien avec l’Agence régionale de santé.

Elle réaffirme que le conseil de surveillance est mobilisé pour jouer pleinement son rôle à leurs côtés et garantir aux Guadeloupéennes et aux Guadeloupéens les meilleures conditions possibles de prise en charge. Elle rappelle cependant aux autorités de l’Etat l’urgence qu’il y a à fournir aux
CHU les moyens nécessaires pour relever les défis que doit aujourd’hui relever le CHU de la Guadeloupe dans cette situation de crise sanitaire.

Josette BOREL-LINCERTIN souhaite un prompt rétablissement aux cadres et aux soignants du CHU infectés qui n’ont pas hésité à mettre en danger leur santé pour sauver nos vies, comme le font quotidiennement l’ensemble des soignants qui méritent soutien et respect.

Elle souligne que ces contaminations viennent rappeler l’impérieuse nécessité de respecter le confinement et les gestes barrières, seuls moyens de freiner la progression de l’épidémie.

Share This